• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Médéric, gilet jaune mobilisé à Troyes : “On aurait dû se réveiller déjà à l'époque de Sarkozy”

© Xavier Claeys - France 3 Champagne-Ardenne
© Xavier Claeys - France 3 Champagne-Ardenne

Médéric a fait partie de l'opération escargot sur le rond point de Lavau près de Troyes dans l'Aube. Une première participation qui l'a convaincu d'être au bon endroit ce samedi 17 novembre.

Par Juliette Poirier

Médéric a 27 ans. Il fait partie des gilets jaunes actifs sur le rond point de Lavau dans l'Aube.

Il est cariste de métier. Et père de 3 enfants. Il multiplie les allers-retours pour travailler à Vatry dans la Marne.

Son budget essence plombe ses 1200 euros de salaire.

On n'y arrive plus du tout. C'est un banquier que nous avons à la tête de l'Etat. Pas un président.


Ce samedi 17 novembre au matin, il a pour idée de faire mariner quelques minutes les automobilistes et de tenter de les intéresser à la cause du mouvement citoyen spontané qu'est celui des gilets jaunes.

 
© Xavier Claeys - France 3 Champagne-Ardenne
© Xavier Claeys - France 3 Champagne-Ardenne


Avant d'être cariste, ce jeune aubois a beaucoup travaillé en tant que cuisinier. Il n'avait jamais pris le temps de manifester auparavant. Et ne croit ni aux partis politiques, ni aux syndicats. Son cri de colère est un cri citoyen avant tout.
 

Je ne crois plus en personne aujourd'hui. On aurait même dû se réveiller avant, à l'époque de Sarkozy


Surpris par l'ampleur du mouvement, Médéric est prêt à revenir la semaine prochaine s'il le faut. Jusqu'à obtenir gain de cause. Il en est certain, le mouvement des gilets jaunes aura une suite.

 


 

Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus