Aube : seize animaux massacrés dans une ferme pédagogique de Méry-sur-Seine

Seize animaux ont péri. / © Brice Bachon - France 3 Champagne Ardenne
Seize animaux ont péri. / © Brice Bachon - France 3 Champagne Ardenne

Vision d'horreur ce lundi 29 juillet 2019 à la ferme pédagogique de Méry-sur-Seine dans l'Aube. Seize d'animaux ont été retrouvés morts, roués de coups dans la nuit. Gravement blessés, d'autres pensionnaires pourraient encore être euthanasiés.

Par Brice Bachon

Des animaux ensanglantés, frappés, tués... c'est un spectacle d'horreur découvert ce lundi 29 juillet 2019 à la ferme pédagogique de Méry-sur-Seine, située à 30km au nord de Troyes (Aube). A l'arrivée du vétérinaire, chaque bête n'est que souffrance. Seuls quelques individus de la ferme pédagogique ont survécu à ce que la directrice du centre qualifie de massacre. Une cagnotte en ligne a été mise en place.

 

Un lapin, l'argenté de Champagne, une race endémique à notre région, ainsi que plusieurs volatilles, ont tous perdu la vie, victimes de l'acharnement incompréhensible d'un ou plusieurs individus.

 
La directrice de la ferme parle d'un véritable massacre. / © @ Clément Meunier
La directrice de la ferme parle d'un véritable massacre. / © @ Clément Meunier
 

Une enquête ouverte

Le jard, lui, ne marche plus, son aile est brisée, et il a sans doute subi un traumatisme cranien. Quant au mouton, le crâne ouvert, il devra sans doute être euthanasié, à en croire le vétérinaire, Jean-François Rubin, venu sur place se rendre compte de l'ampleur des dégats. "Il lui manque une partie de la calotte crânienne, l'oeil gauche est perdu. Je ne vois pas bien avec quoi cela a pu être fait", commente-t-il, incrédule.
 
Gravement blessé, le mouton devrait être euthanasié. / © Brice Bachon - France 3 Champagne-Ardenne
Gravement blessé, le mouton devrait être euthanasié. / © Brice Bachon - France 3 Champagne-Ardenne


Une enquête a été ouverte. Dans la matinée, des équipes de gendarmerie étaient sur place pour faire un relevé d'indices et déterminer qui aurait pu commettre un tel acte. Des bâtons, des cannettes de bières ont été retrouvés sur place, mais pour l'heure rien ne permet d'établir un véritable profil de celui, où ceux, qui sont à l'origine d'une telle barbarie. La Fondation 30 millions d'amis et la Fondation Brigitte Bardot se sont portées parties civiles.
 
 

"C'est une tragédie"

La directrice du site, Nathalie Kabbani, a du mal à retenir ses larmes. Avec Damien, le gestionnaire du site qui a fait la découverte, ils ne peuvent que constater mais ils ont du mal à comprendre. "Nous avons ouvert récemment, nous devions accueillir des enfants en colonie, pour leurs faire découvrir la ferme, et nous devons tout annuler. Ces animaux n'ont rien demandé à personne, c'est une tragédie", lâche la directrice, en colère. 

A quelques dizaines de mètres de là, le centre équestre, qui accueille 45 équidés, a été fracturés mais seuls quelques poneys s'en sont échappés. 

Les visites prévues cette semaine sont donc annulées, mais Nathalie Kabbani ne désespère pas de pouvoir rouvrir très vite le site.
 

Sur le même sujet

Les + Lus