Un projet futuriste pour les nouveaux locaux de l'école supérieure des travaux publics et du bâtiment de Troyes

L'école supérieure des travaux publics et du bâtiment (ESTP) a ouvert une antenne à Troyes en 2017. Elle a depuis doublé ses effectifs et prévoit de grimper jusqu'à trois cents étudiants d'ici 2022 sur un site original présenté lundi aux nouveaux élèves ingénieurs.

© Jean-Pierre Lott

Haute vague ou piste de ski ?


La future antenne troyenne de l'école supérieure des travaux publics et du bâtiment devrait s'élever d'ici décembre 2020
4500m2 de campus doivent être construits à partir du printemps prochain sur une friche juste à côté de l'Université de Technologie de Troyes (UTT)

"Il faut de l'audace pour les faire réfléchir", explique l'architecte Jean-Pierre Lott.
 


 

© Jean-Pierre Lott


La promotion finira ses études dans le futur bâtiment. En attendant, elle est  hébergée à la Technopole.

Les soixante étudiants sont venus découvrir le projet. Ils apprécient la taille humaine et l'environnement calme de cette antenne d'une école à la renommée parisienne.

Les collectivités dont le département de l'Aube investissent 10 millions d'euros dans ce site emblématique. Une nouvelle locomotive pour l'enseignement supérieur. Car en cette rentrée 2018, l'Aube a de nouveau dépassé le cap des 10 000 étudiants. 


VOIR LE REPORTAGE COMPLET CI DESSOUS

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société