Stationnement au centre-ville de Troyes : la gratuité joue les prolongations

Instituée au début de la crise sanitaire à la mi-mars, la gratuité du stationnement sur la voirie dans le Bouchon de Troyes vient d’être prolongée au moins jusqu’au 22 juin pour accompagner le déconfinement et soutenir le commerce. Mais elle suppose un peu plus de discipline.

Dans les rue de Troyes, le stationnement est gratuit jusqu'au 22 juin pour soutenir les commerçants.
Dans les rue de Troyes, le stationnement est gratuit jusqu'au 22 juin pour soutenir les commerçants. © Tiphaine Le Roux/ France Télévisions

Si vous hésitez encore à venir faire vos courses à Troyes, l’argument a de quoi retenir votre attention. La municipalité vient d’annoncer qu’elle maintenait  la gratuité du stationnement dans les artères du centre-ville jusqu’au 22 juin, date de fin de la deuxième phase du déconfinement, histoire de donner un coup de pouce aux commerçants qui ont beaucoup souffert ces derniers mois.

 

LA cité Troyenne prolonge le stationnement gratuit, pour tous les véhicules...
LA cité Troyenne prolonge le stationnement gratuit, pour tous les véhicules... © Thierry Doudoux/ France Télévisions

 

« C’est un geste fort. Les clients ont changé leurs habitudes. Amazon a fait des ravages en la matière. Je veux que les commerces restent au centre-ville » a commenté le maire LR François Baroin ce jeudi cité par nos confrères de l’Est Eclair.

La gratuité sur la totalité de l’espace public avait été instituée au début du confinement pour faciliter la vie des habitants. Depuis le 11 mai, seuls les parkings souterrains ou aériens sont redevenus payants et là encore vous pouvez profiter d’une autre opération, les coupons correspondants à une heure de parking gratuits (voir plus bas).

 

Faut-il la maintenir jusqu’aux soldes ?

 

La voirie pourrait-elle rester gratuite jusqu’aux soldes dont le début a été décalé au 15 juillet ? C’est une option étudiée actuellement par la Ville qui attend cependant les directives de l’Etat au seuil de la « 3e phase » avant de trancher.

Pourtant l’autorisation de bouder l’horodateur ne provoque pas toujours l’effet escompté. Parmi les commerçants eux-mêmes certains sont mitigés. "« C‘est une très bonne chose que ces aides sur le principe, elles s’ajoutent d’ailleurs à la première demi-heure de gratuité quotidienne, ainsi qu’aux deux dernières heures d'ouvertures des magasins de 17H à 19H les jeudi et vendredis mises en place avant la crise. Mais attention aux voitures tampons » prévient le président de l’association Les Vitrines de Troyes la Champagne Alexandre Mélin.

« Il faut conserver la gratuité jusqu’aux soldes symboliquement, bien sûr. A condition que nous soyons tous plus disciplinés» ajoute la gérante d’un magasin de vêtements du Bouchon qui préfère rester discrète. « Il y a en face de ma boutique un camion qui est là depuis trois semaines. Et les commerçants ne sont pas les derniers à s’oublier sur des places qui me semblent réservées aux clients !! »

La municipalité reconnait que le stationnement payant accélère la rotation. Selon ses études, il multiplierait même par 4 l’offre de stationnement.

 

A Troyes, le stationnement gratuit joue les prolongations
A Troyes, le stationnement gratuit joue les prolongations © Tiphaine LE Roux/ France Télévisions

 

10 000 chèques-parking

 

En la regardant, nous espérons tous qu’elle deviendra très vite collector. Une affiche avec commerçante et cliente masquée le répète dans de nombreuses rues de Troyes : depuis le 15 mai, la municipalité met à disposition des commerçants 10 000 chèques parking d’une heure valables jusqu’au 30 septembre prochain.

Les parkings concernés sont les 5 sites « en enclos » qui entourent le Bouchon ( 14 Juillet, Argence, Victor Hugo, Michel Laclos et Casimir Périer). Cela ne concerne pas  les parkings souterrains, notamment pour éviter le passage dans les ascenseurs en période de crise sanitaire.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie automobile françois baroin politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter