Erstein : Benoît Dintrich est le nouveau maire à l'issue du second tour de l'élection municipale partielle de ce 10 juillet

Publié le Mis à jour le

Benoît Dintrich, figure historique de la vie politique ersteinoise, remporte dimanche 10 juillet le second tour de l'élection municipale partielle. Sa principale tâche sera d'apaiser les esprits, après les déchirements vécus par le conseil municipal ces derniers mois.

L'élection de Benoît Dintrich qui menait la liste "Des valeurs pour Erstein" avec 56,78% des voix n'est pas vraiment une surprise. Le 3 juillet, il s'était déjà retrouvé largement en tête du premier tour de l'élection municipale partielle, avec 43,8% des voix.

Sa rivale, la première adjointe sortante Anne-Marie Lutz, de la liste "Erstein avance", a obtenu 31,43 % des suffrages. Le troisième candidat, le conseiller municipal d'opposition ex-RN Kévin Diebold, n'a totalisé que 11,79 % des voix.

La participation était encore plus faible qu'au premier tour : 38,35% de votants se sont déplacés pour ce second tour, dimanche 10 juillet.

Je suis très heureux de ce résultat malgré l’abstention élevée. Cela récompense notre travail collectif, dans une campagne marquée par les attaques.

Benoît Dintrich, nouveau maire d'Erstein

Figure bien connue de la politique locale, Benoît Dintrich, 63 ans, a déjà œuvré comme adjoint de la ville pendant 30 ans, de 1990 à 2020. Peut-être est-ce cette longue expérience qui a véritablement fait pencher la balance, et incité les électeurs à lui accorder leur confiance. Par besoin de retrouver un peu de calme et de stabilité, après la tourmente traversée ces deux dernières années, aboutissant à la démission de plus d'un tiers du conseil municipal

Un jeune maire

Pourtant, il y a tout juste deux ans, le 28 juin 2020, un vent de fraîcheur et de renouveau semblait souffler sur cette commune de 10.630 habitants, entre Strasbourg et Sélestat. Michel Andreu-Sanchez, un étudiant en droit de 23 ans, adhérent aux Républicains et collaborateur parlementaire, avait créé la surprise en emportant la mise avec 57,8% des voix. Et devenait ainsi le plus jeune maire d'Alsace.

"A 23 ans, on attend de vous d'être irréprochable et efficace. On a clairement moins le droit à l'erreur. Mais ça ne me fait pas peur. Je suis bien entouré" confiait-il alors à France 3 Alsace.

Mais rapidement, cette situation idyllique a montré ses premières failles. Conflits non réglés entre adjoints, inexpérience du jeune maire, manque de concertation. En mai 2021, Michel Andreu-Sanchez a voulu retirer toutes ses délégations à l'une de ses adjointes, avant de rétropédaler après que sa propre majorité ait voté contre sa proposition.

Démissions en cascade

Entre ceux qui le soutenaient, et les autres, le conseil s'est fracturé. Fin janvier 2022, dix conseillers de la majorité municipale ont donné leur démission. Un mois plus tard, le premier adjoint et l'adjoint aux finances ont été démis de leurs fonctions, avant de démissionner à leur tour.

Fin avril, quatre des cinq élus du groupe d'opposition Avec vous pour Erstein ont eux aussi adressé leur lettre de démission au maire, ainsi que le reste des membres de leur liste, qui ne siégeaient pas. Cette fois, leur but était avoué : mettre fin à une situation qu'ils jugeaient intenable, en provoquant de nouvelles élections.

En effet, selon l'article L 270 du code électoral, "il est procédé au renouvellement du conseil municipal (…) si le conseil a perdu un tiers ou plus de ses membres." Ce qui était le cas puisque, sur 33 sièges, seuls 19 étaient encore occupés.

Prévoyant d'abord de se représenter, Michel Andreu-Sanchez a fini par jeter l'éponge en mai, et décidé de ne pas être candidat à sa propre succession.

"C’est la fin de deux années douloureuses pour Erstein", a déclaré le nouveau maire dimanche soir. "Les électeurs ont souhaité tourner la page de la zizanie et choisi la sérénité."

Vendredi 15 juillet aura lieu le premier conseil municipal pour Benoît Dintrich.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité