Haguenau : des joueurs du club de foot portent plainte pour avoir été frappés lors de leur match à Bobigny le 9 octobre

Le 9 octobre dernier, les joueurs du FR Haguenau rentrent de leur match à Bobigny avec une défaite et des marques de coups. A la mi-temps, des incidents éclatent et les joueurs alsaciens affirment avoir été frappés, certains portent plainte et un dossier est déposé à la FFF.

Un match de foot de national 2 comme un autre ou presque ce samedi 9 octobre. Le FR Haguenau se déplace à Bobigny. A la mi-temps, les Alsaciens mènent 1-0. Sauf que visiblement l'arbitre a oublié un pénalty pour les Franciliens, ce qui lui attire les foudres de l'entraîneur de Bobigny qui l'interpelle.

Laurent Brengel, le manager de Haguenau tente de s'interposer. "Je lui ai dit, hey grand, tu vas pas influencer les arbitres?! Et là, il s'approche de moi en position d'affrontement et me dit ici, c'est chez nous, je vais te casser les dents si ça continue". Les deux hommes s'invectivent et sont séparés par leurs équipes respectives. 

"J'ai 70 ans, j'en ai écumé des stades mais j'ai jamais vu ça", déplore, encore sous le choc, Jean-Luc Kleinmann, le président du club. Et de raconter la suite. Sur le chemin des vestiaires, les joueurs auraient à ce moment là reçu des coups derrière la tête, des claques par des personnes du club. "Mais oui, c'étaient des gens du club, ceux qui ont été désignés pour assurer la sécurité", confirme Jean-Luc Kleinmann. 

Dans le vestiaire, les joueurs font les comptes. Yann Diebolt notamment est amoché, le tympan est perforé comme le confirmera l'ORL consulté dans la foulée. Le joueur ne terminera d'ailleurs pas le match, remplacé à la 56e minute. La question de reprendre le match s'est posée, les Haguenoviens ne se sentant pas en sécurité. Finalement, la partie reprend, remportée par Bobigny sur le score de 2-1.

 

Une procédure judiciaire en cours

Le staff alsacien se rend alors au commissariat de la ville pour que Yann Diebolt dépose une main courante. Rebelote à Haguenau. Le club, ainsi que sept joueurs en tout portent plainte pour des faits de violence en réunion. Yann Diebolt doit être entendu ce lundi 18 octobre en fin d'après-midi. Trois joueurs sont par ailleurs en arrêt maladie.

Un dossier est également déposé à la FFF. La commission fédérale de discipline a pris connaissance dudit dossier qui est en cours d'instruction et des sanctions sportives seront prises si nécessaire. "Mais on ne se fait pas d'illusion c'est paroles contre paroles, commente, amer, Jean-Luc Kleinmann, il ne se passera rien. C'est quand même honteux, on fait 1.000 kilomètres pour jouer au foot, pas pour se faire taper dessus". Le club francilien de son côté nie les accusations alsaciennes et prépare la riposte sur le plan judiciaire également.

En attendant, Laurent Brengel, le manager d'Haguenau et Himmed Hamma, l'entraîneur de Bobigny sont suspendus à titre conservatoire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport faits divers