• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

À Saverne, les brouettes Haemmerlin soufflent leurs 150 bougies

Haemmerlin, fabriquant centenaire de brouettes
Intervenants : Guy Moritz, jardinier Eurométropole de Strasbourg ; Bernard Haemmerlin, ancien PDG et consultant à l’international ; Christian Pitisi, chef d’établissement ; Steve Blaise, opérateur d’assemblage ; Cornellia Hoch, opératrice d’assemblage ; Christophe Vinsonneau, président CDH Group. - France 3 Grand Est - Reportage : Grégory Fraize et Alexandra Bucur. Montage : Julien Baudart. Graphiste : Manuel Ruch.

L’entreprise alsacienne Haemmerlin célèbre en 2017 ces 150 ans d’existence. Basée dans le Bas-Rhin, elle est aujourd’hui le leader européen incontesté de la brouette. Reportage à l'usine de Monswiller, tout près de Saverne.

Par Valentin Pasquier

Sur les chantiers, la brouette est un outil incontournable. Dans les rues de Strasbourg, Guy Moritz en utilise une, bien particulière, pour les travaux paysagers de la Ville. « C’est "Made in Alsace", ça vient de Monswiller, explique le jardinier. Pour nous qui travaillons dehors, Haemmerlin est une référence. »
 
La brouette Haemmerlin découle d’une saga familiale alsacienne. Son histoire commence en 1867, lorsque Charles Haemmerlin crée son atelier de ferronnerie d'art à Saverne.

En 1899, son fils Georges innove en produisant des brouettes métalliques, un concept découvert en Allemagne. La modernisation des moyens de production se poursuit avec la génération. Preuve en est la nouvelle usine construite à Monswiller en 1949, qui emploie aujourd’hui 120 ouvriers.

Sur le chantier de l'auditorium de Mulhouse (ici en janvier 2017), on utilise des brouettes Haemmerlin, produites près de Saverne. / © MAX PPP
Sur le chantier de l'auditorium de Mulhouse (ici en janvier 2017), on utilise des brouettes Haemmerlin, produites près de Saverne. / © MAX PPP


Un sens des affaires et une intelligence industrielle

Bernard Haemmerlin est issu de la 4e génération de cette famille d’industriels. « Ce produit a toujours marqué la famille Haemmerlin. Elle y a toujours cru. Si l’on a réussi, c’est que l'on était dynamiques au niveau industriel, mais aussi commercial ! » Signale l’ancien PDG de l’entreprise, entre 1972 et 2008.
 
Dès le début de leur aventure, la famille se démarque en effet par un sens du marketing particulièrement aiguisé. Cette stratégie, couplée à une intelligence industrielle qui permet une production très rapide (600 000 brouettes sortent chaque année de Monswiller) assoient le groupe sur le siège de leader européen de la production de cet outil.

Attention aux contrefaçons


Seulement la moitié de cette production est exportée, et ce, dans près de 50 pays, situés principalement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. L’essor des contrefaçons des brouettes alsaciennes est une conséquence de ce succès. Des brouettes vendues presque moitié prix, mais qui ne résistent que quelques minutes au banc d'essai.
 
Pour garder sa longueur d’avance, la compagnie cherche continuellement à innover. La brouette, simple outil vendu de 30 à 100€, peut aujourd’hui se décliner… sous la forme d’un barbecue. La longévité des brouettes Haemmerlin réside sans doute dans cette soif de vouloir satisfaire l’offre, même extravagante. 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus