Saint-Jean-Saverne : un homme grièvement blessé par un gendarme après un vol

Publié le Mis à jour le
Écrit par Caroline Moreau avec AFP

On en sait plus sur les faits survenus le 30 janvier à Saint-Jean-Saverne (67) : un homme de 43 ans a été grièvement blessé par balles par des gendarmes venus l'interpeller - ainsi que sa compagne - à leur domicile, après un vol avec arme de carburant dans une station-service de Saverne.

Lundi 30 janvier aux alentours de 10h30, un homme et une femme se présentent dans une station-service de Saverne pour faire le plein de leurs deux scooters. Au moment de payer, le couple refuse. Le gérant de la station intervient : le couple brandit alors deux armes de poing. Le pompiste laisser partir le couple mais relève leurs plaques d’immatriculation.

Une information qui va permettre aux gendarmes de retrouver l’adresse du couple à quelques kilomètres de là, à Saint-Jean-Saverne. Lorsque les gendarmes arrivent sur les lieux, une vingtaine de minutes après les faits, le couple est en train de ranger les scooters dans un garage. Malgré les sommations des forces de l’ordre, le couple continue d’être menaçant selon le procureur de la République de Saverne qui précise dans un communiqué : "Sur place, les intéressés brandissaient à nouveau des pistolets, ce qui amenait les deux gendarmes à faire usage de leurs armes".

L'homme, âgé de 43 ans, aurait été grièvement blessé par les tirs des forces de l'ordre et hospitalisé. Il se trouvait lundi soir dans un "état stationnaire après une intervention chirurgicale", a indiqué le procureur de la République, Philippe Vannier, précisant que "les médecins réservent leur pronostic pendant 48 heures".

La femme de 34 ans a été interpellée et placée en garde à vue pour "vol avec arme et violence volontaire sur agent de la force publique avec arme".
L'enquête a été confiée à la Section de recherches de la gendarmerie de Strasbourg. Elle va notamment devoir déterminer s'il y a eu, ou non, légitime défense.

Le montant des factures de carburant que le couple aurait refusé de payer s'éleverait à.... 11,28 €.