Il cartonne sur TikTok avec son rap sur les villages alsaciens

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louise Pezzoli .

A 23 ans, Loïc Grunenwald alias Tchovo connaît depuis peu un succès fulgurant. La raison ? Un morceau de rap reprenant le nom des villages alsaciens. En une semaine et demie, le titre « Schiltigheim » a recueilli 1,1 million de vues sur TikTok.

Schiltigheim, Gambsheim, Weyersheim…Voilà comment commence ce petit morceau de rap de 20 secondes posté cet été sur le réseau social Tik Tok. Jusqu’alors, Loïc Grunenwald, 23 ans, était encore inconnu mais la publication du titre "Schiltigheim" va tout changer pour le jeune rappeur.

"Jvais mourir c'est qui le génie qui a fait la chanson", “les alsaciens en force", voici les commentaires qui ont commencé à défiler en bas de la vidéo. Une semaine et demie plus tard, le titre « Schiltigheim » a recueilli 1,1 million de vues sur TikTok.

Loïc était loin de se douter qu'un tel succès l'attendait puisque tout est parti "d'un délire entre amis". "En fait on a écouté la version originale de XXXTENTACION qui s'appelle Hope et dans le son, il dit 'she keep crying' d'une manière tellement marmonnée qu'on dirait qu'il dit 'Schiltigheim" explique le rappeur originaire de Gambsheim. A partir de ce moment là, il décide de reprendre la version originale et de la remixer à sa façon. Voici le résultat.

Encouragé par le succès de cette mini-vidéo, Loïc décide de jouer le jeu à fond et, à la demande de ses followers, sort un clip le 2 septembre. Un clip de 2 minutes dans lequel il ajoute d'autres communes du Bas-Rhin.

Passionné de musique depuis son plus jeune âge, passé d'abord par le solfège, Tchovo est aussi bien inspiré par le rap, la pop mais aussi le rock. Car si c'est ce morceau humoristique qui l'a fait connaître, Tchovo a  déjà commencé à sortir des clips il y a environ un an.

Deux EP "Ascension" et "Rage FR" sont disponibles sur les sites de streaming, soit plus d'une vingtaine de titres. Le jeune homme, qui entend bien percer dans la musique, vient de quitter son travail pour s'y consacrer pleinement. Une chose est sûre, vous risquez encore d’entendre parler de lui.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité