À Strasbourg : un duo plein d'avenir lance son second jeu de société

Deux jeunes passionnés ont lancé en octobre 2019 leur maison d’édition du jeu de société à Strasbourg. Et le succès est au rendez-vous. Ils sortent leur second jeu, Ephios. 

Ephios est un jeu de carte qui a besoin de financement pour être fabriqué.
Ephios est un jeu de carte qui a besoin de financement pour être fabriqué. © Document remis

Disto Studio est une maison d'édition de jeux de société crée par deux jeunes passionnés à Strasbourg. Depuis octobre 2019, le duo a lancé un jeu à succès et ils espèrent que le second suivra le même destin. 

Juillet 1518. Strasbourg est plongé dans une épidémie de danse qui se propage dans toute la ville. Les habitants se mettent à danser sans raison et sont incapables de s'arrêter. Les joueurs de Strascendance doivent profiter de ce chaos ambiant pour s’emparer des places stratégiques dans chaque quartier de la ville, pour ralentir la progression de l’épidémie. C'est un jeu créé par Maria Paloma Sanchez et Luc Anuszewski en septembre 2020 à Strasbourg. Il peut se jouer jusqu'à cinq joueurs et il est déjà victime de son succès. Depuis son lancement, Strascendance a été vendu à plus de 460 exemplaires, la moitié dans les boutiques partenaires et l'autre via le site internet

Strascendance est un jeu de plateau qui coûte 39,50 euros.
Strascendance est un jeu de plateau qui coûte 39,50 euros. © Document remis

Une dystopie politique

Les créateurs espèrent un nouveau succès avec Ephios. Luc explique que "cette fois, il s’agit d’un jeu de cartes. L’histoire se déroule dans une cité-état où les dissidents doivent prendre le pouvoir en utilisant les personnages politiques pour gagner en popularité". Les deux architectes de formation ont travaillé avec un auteur et illustrateur de jeux de société strasbourgeois, Cyril Wadri. Depuis le 2 mars, il est possible de participer à la campagne de financement d’Ephios. Maria explique que cela va permettre de financer la fabrication du jeu et que "tous ceux qui y participent recevront le jeu gratuitement."

Ephios peut aussi se jouer en mode campagne avec une histoire qui évolue à chaque partie.
Ephios peut aussi se jouer en mode campagne avec une histoire qui évolue à chaque partie. © Document remis

Des histoires et graphismes originaux

Pour Luc et Maria, le mot d’ordre est de faire des "jeux urbanistiques qui investissent l’espace public." Les créateurs de Disto Studio sont arrivés à Strasbourg pour faire leurs études à l’ENSAS (École nationale supérieure d'architecture de Strasbourg) où ils se sont rencontrés. Une fois diplômés ils ont décidé de créer une maison d’édition de jeux de société indépendante "car cela permet de développer des graphismes particuliers, libérés des contraintes traditionnelles des jeux de sociétés", explique Maria. Les architectes s’occupent de créer l’histoire et la maquette des jeux et collaborent parfois avec des locaux pour le faire. 

Luc et Maria ont travaillé un an en cabinet d'architecture avant de lancer Disto Studio.
Luc et Maria ont travaillé un an en cabinet d'architecture avant de lancer Disto Studio. © Thomas Sanchez

Chaque jeu est testé à partir du moment où il est au stade de prototype. Pour le premier, Strascendance, Maria raconte : "Nous avons eu que de bons retours. Souvent on se sert des festivals de jeux et des soirées dans les bars pour le tester mais avec la crise sanitaire, on ne peut plus le faire. Donc on aura moins de visibilité sur ce que les gens vont penser d'Ephios."

La maison d’édition Disto Studio veut également développer un troisième jeu qui sera hybride. Luc explique qu’il se joue "en partie sur téléphone et en partie sur plateau". Les deux architectes travaillent aussi sur une nouvelle offre sur-mesure pour les écoles et les entreprises.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux sorties et loisirs