Attentat de Strasbourg : le concert en hommage aux victimes "sera une soirée émouvante qui va aussi célébrer la vie"

Publié le

Un concert en hommage aux victimes de l’attentat de Strasbourg est organisé ce dimanche 11 décembre à 18h30 au PMC à l’occasion du 4e anniversaire du drame. Porté par l’association "Strasbourg, des larmes au sourire", il sera gratuit et devrait devenir un rendez-vous annuel pour les habitants de la ville endeuillée.

Il faut s’attendre à près de 2h30 de musique, éclectique et cosmopolite, à partir de 18h30 au Palais de la musique et des congrès de Strasbourg ce dimanche 11 décembre. L’association "Strasbourg, des larmes au sourire" organise pour la première fois ce rendez-vous en hommage aux victimes. Un concert gratuit qui pourrait devenir annuel.

Car l’association y pensait depuis longtemps, explique son président Mokhtar Naghchband qui a perdu son frère dans l’attentat du 11 décembre 2018 : "Nous sommes tous les ans conviés à des cérémonies protocolaires avec des officiels, mais nous pensons que nous ne sommes pas les seules victimes. Des milliers de personnes sont victimes de cet acte de barbarie. Aujourd’hui, il faut que tous les Strasbourgeois puissent se recueillir en souvenir des cinq disparus, pour garder leurs noms en mémoire."

Si l’idée est de pérenniser l’événement chaque année, il faut commencer par organiser le premier. La crise sanitaire a repoussé la réalisation de ce rendez-vous qui va rassembler un ensemble disparate d’artistes sur la scène du PMC. Des pros, des amateurs, des musiques du monde.

Ce sera une soirée émouvante qui va aussi célébrer la vie.

Grégory Ott

"On n’a pas eu besoin de quémander", précise Mokhtar Naghchband, "tous se sont rendus disponibles très vite !" Et parmi eux la chanteuse Léopoldine HH ou le pianiste de jazz Grégory Ott. Des artistes touchés de près ou touchés par la cause.

"C’est une sorte d’auberge espagnole musicale, organisée à l’arrache, et qui va tenir du miracle", se réjouit le pianiste. "Mais ce sera une soirée émouvante qui va aussi célébrer la vie."

Car c’est bien le double objectif de ce concert : ne pas oublier les victimes, les victimes collatérales, celles qui ont vécu un choc post-traumatique, et permettre aux habitants dans leur ensemble de se recueillir en musique. "Et de s'interroger aussi sur notre place sur terre", complète l’artiste, "Je jouerai quelques morceaux de mon album Parabole qui est une évocation artistique du film Les Ailes du désir. Il y a une symbolique entre ce monde du silence et le monde d’après." L’idée lui a été soufflée par Léopoldine.

Grégory Ott, Léopoldine HH, Franck George, des danses polonaises, des artistes afghans, l'ensemble vocal Catharsis, ou encore la chorale du collège de la Providence. La programmation est riche et diversifiée pour un concert qui s'annonce emprunt d'émotions et de partage.

Plusieurs associations d’aide aux victimes tiendront des stands dans le hall d’accueil. Il sera possible d’échanger avec les psychologues de SOS Aide aux habitants et de Viaduq 67, deux associations locales d’aide aux victimes.

L’accès à ce concert est gratuit, mais l’inscription obligatoire en ligne ici ou sur la page Facebook de l’association "Strasbourg, des larmes au sourire". L’entrée se fera sur présentation d‘une pièce d’identité.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité