• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

L'auteur du cliché équivoque “du singe et de la biche” expose ses photos à Strasbourg

© Alexandre Bonnefoy
© Alexandre Bonnefoy

Alexandre Bonnefoy est devenu célèbre il y a quelques jours, lorsqu'une de ses photos montrant un macaque essayant de s'accoupler avec une biche a été diffusée. Le photographe animalier expose actuellement ses clichés à la médiathèque André Malraux, à Strasbourg.

Par YL

Il y a des clichés qui entrent instantanément dans la légende et font le tour du monde. Celui d’Alexandre Bonnefoy, un jeune photographe Strasbourgeois, pris à la volée entre un macaque et une biche, risque d’en faire partie.

Sur ce cliché, pris au Japon il y a plus d’un an et dévoilé il y a quelques jours, on aperçoit un singe se prenant de passion pour une biche de manière équivoque. Il n’en fallait pas plus à l’internet mondial pour se déchaîner et s’étonner des pratiques sexuelles débridées de ces primates.

Cette photo montre un Saru (singe en Japonais) périphérique, c’est-à-dire non-intégré dans un groupe social, qui se retrouve seul en pleine période de reproduction.
youtube singe biche

En d’autres termes, « un primate solitaire qui passe sa frustration sur le premier animal trouvé ».

Mais les primatologues sont formels, les probabilités de tomber un jour sur un singe-biche hybride sont infimes car il est biologiquement impossible pour les deux espèces de se croiser.
L'auteur du cliché équivoque de la biche et du singe exposes ses photos à Strasbourg
Alexandre Bonnefoy est devenu célèbre il y a quelques jours lorsqu'un de ses clichés pris au Japon a été diffusé. Il montre un acte sexuel entre un macaque et une biche. - France 3 Alsace - C. Feix, D. Walter et C. Biehler

Alexandre Bonnefoy a passé plusieurs mois en compagnie de ces singes. Les primates et les cerfs Sika vivent ensemble sur l'île japonaise de Yakushima. Les deux espèces cherchent leur nourriture ensemble et jouent parfois, comme lorsque les singes montent sur les cerfs comme pour faire un rodéo.

Le photographe explique qu’il a fini par saisir le petit cri de reconnaissance de ces singes et à les imiter. Les singes se sont alors mis à lui répondre. 


Alexandre Bonnefoy compile ces clichés et de saisissants portraits dans un livre. Il expose d’ailleurs actuellement ses photos à la médiathèque André Malraux, jusqu’au 4 février.

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus