Bas-Rhin : Alfred, l'âne "kidnappé" le jour de la Saint-Nicolas à Boersch, a été retrouvé

Victoire Kieb est la maîtresse d'Alfred, un âne âgé de 30 ans. Elle a découvert l'enclos de son protégé vide, à Boersch (Bas-Rhin), ce dimanche 6 décembre. Alfred n'a été retrouvé qu'en début de soirée. 
L'âne est un animal de compagnie très apprécié. Il est le compagnon de Saint-Nicolas dans les festivités populaires.
L'âne est un animal de compagnie très apprécié. Il est le compagnon de Saint-Nicolas dans les festivités populaires. © Lecreusois, Pixabay
"C'est une mauvaise plaisanterie, je pense." Victoire Kieb ne cache pas son émotion, au téléphone depuis Boersch (Bas-Rhin, voir sur la carte visible plus bas). La plaisanterie en question, c'est le "kidnapping", comme elle l'appelle, d'Alfred. Un âne. Son âne, âgé de 30 ans. Ce dimanche 6 décembre 2020, au petit matin, elle a découvert l'enclos de son protégé équin... vide. 

Elle contacte nos collègues des Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA), leur explique qu'il est déjà arrivé qu'Alfred se retrouve en dehors de son enclos... mais il avait toujours été relocalisé. Pas cette fois. Du moins, pas jusqu'à la fin de ce funeste dimanche, qui devait être celui de la Saint-Nicolas. Elle apprend alors qu'on a retrouvé Alfred enfermé dans un enclos à la sortie de la ville.
 
Jointe par France 3 Alsace, Victoire Kieb raconte le cauchemar de cette journée. "Tout le monde sait que c'est mon âne. Pendant 28 ans, il est allé faire la Saint-Nicolas dans les écoles, il a visité les maisons de retraite... Des gens qui avaient du mal à marcher se sont levés de leur youpalas pour le voir." Et ce dans les moindres coins et recoins du secteur de Rosheim, et de l'Eurométropole de Strasbourg. Alfred est un âne aussi affectueux que populaire.

Le fidèle compagnon de Saint-Nicolas est à la retraite. Il ne sort plus, se contente de couleur des jours paisibles dans son enclos... du moins jusqu'à ce jour. "Et voilà que le jour de la Saint-Nicolas, on me le kidnappe. J'ai hurlé dehors pendant quatre heures, je n'ai jamais autant pleuré de toute ma vie. J'étais au bout du rouleau : je croyais qu'on me l'avait coupé en morceaux, comment on a vu dans les médias. Donc j'ai de la chance, quelque part..."

Heureusement, l'animal a été retrouvé sain et sauf. "Maintenant, il faut que je rappelle les DNA, et les gens qui sont encore dehors à le chercher..." Victoire Kieb avait aussi appelé la gendarmerie de Rosheim pour porter plainte.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers insolite animaux nature saint-nicolas fêtes locales événements sorties et loisirs