Carnaval dans le Bade-Wurtemberg : une jeune femme brûlée dans un chaudron

Photo d'illustration, dans les rues de Fribourg-en-Brisgau, le 27 fevrier 2017 (Allemagne) lors du traditionnel carnaval. / © Vincent Voegtlin. Maxppp
Photo d'illustration, dans les rues de Fribourg-en-Brisgau, le 27 fevrier 2017 (Allemagne) lors du traditionnel carnaval. / © Vincent Voegtlin. Maxppp

Une jeune femme de 18 ans souffre de brûlures au deuxième degré et six personnes sont poursuivies pour blessures graves et non assistance à personne en danger. Le bilan est lourd pour la cavalcade du carnaval d'Eppingen, au Nord de Stuttgart (Bade-Wurtemberg) qui a eu lieu dimanche 4 février.

Par Florence Grandon

C'est la saison des carnavals. Traditionnellement dans le Bade-Wurtemberg, ce sont les sorcières qui mènent la danse. Masques de bois, chaussures de paille, confettis et balai pour nettoyer les rues et embêter les spectateurs. La tradition s'arrête là. Mais, dimanche 4 février, lors de la cavalcade d'Eppingen, un groupe de sorcières avait eu l'idée de rajouter un chaudron à leur panoplie : embarqué sur un char et rempli d'eau. Sous le chaudron, un feu avait été allumé, l'eau était donc bouillante dans la marmite...

"Lui faire une blague"

Une spectatrice de 18 ans a été jetée dans la marmite, elle souffre de brûlures au deuxième degré, des pieds aux genoux. Ce sont d'autres spectateurs qui auraient soulevé la jeune femme et l'auraient tenue au-dessus du chaudron bouillant, pour lui faire une "blague". Et ses jambes seraient tombées dans l'eau. Après avoir hurlé de douleur et être sortie du chaudron, la jeune femme s'est retrouvée seule sur le bord du défilé, ni les auteurs ni le groupe de carnavaliers ne se sont inquiétés des blessures de la jeune femme. Six personnes sont poursuivies pour mise en danger d'autrui et non assistance à personne en danger. Elle a été prise en charge par une clinique spécialisée de reconstruction de la peau.

L'enquête de police devra déterminer s'il s'agit de blessures intentionnelles. Et si le feu était autorisé sur le char de carnaval. Le maire de la ville, Klaus Holaschke s'est dit choqué par cet événement. "Ce genre d'incidents ne doit pas arriver" a-t-il dit au Heilbronner Stimme. La ville a engagé une réflexion sur le sujet.

D'autres cavalcades et défilés ont lieu ces prochains jours en Alsace et en Allemagne, notamment à partir du jeudi 8 fevrier, ce sera le jeudi gras (ou "schmotziger Donnerstag", "jeudi sale" littéralement). Le weekend du 10 et 11 février sera très important pour les amoureux des carnavals. Et le point d'orgue aura lieu le mardi 13 février, le mardi gras, dernier jour officiellement pour fêter le carnaval. Le lendemain c'est le mercredi des cendres, donc le début du carême pour les chrétiens.

Sur le même sujet

Epinal : un centre d'usinage dernier cri à l'ENSTIB

Les + Lus