• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Danielle Gilliot, présidente de la SPA de Strasbourg, sort les griffes

© Emmanuelle Gambette
© Emmanuelle Gambette

La SPA de Paris organise à partir du jeudi 3 janvier une vaste campagne de collecte de dons dans les rues de Strasbourg. Une action à première vue très honorable. Oui mais voilà, la SPA de Strasbourg, située à 7 kms de là, n'en verra pas l'ombre d'un centime. Explications.

Par Cécile Poure

Pour bien comprendre cette histoire à vous hérisser les poils du dos, il faut savoir quelques petites choses. Petites mais cruciales. 
 

La SPA de Strasbourg n'est pas la SPA


Pas de panique, on vous explique. La SPA de Paris gère plusieurs refuges en France. C'est disons la SPA tout court. Basée à Paris, elle gère une cinquantaine de concessions partout en France et surtout dans le bassin parisien. Mais d'autres SPA, et elles sont très nombreuses, environ 250, sont autonomes. C'est le cas de celle de Strasbourg, Colmar et Mulhouse. Elles sont regroupées dans une confédération de sociétés de protection des animaux en France. Elles n'ont pas le droit de s'appeler simplement SPA mais doivent préciser SPA de Colmar. SPA de Strasbourg ..... 
Ainsi faire un don à la SPA de Paris, n'est pas faire un don à la SPA de Strasbourg. Ce qui complique beaucoup les dons et legs sur lesquels reposent pourtant en grande partie les SPA indépendantes.
 

" Un coup de salaud "


Danielle Gilliot, présidente de la SPA de Strasbourg, n'y va pas avec le dos de la cuillère. La semaine dernière, une étudiante la contacte pour postuler à la campagne de dons organisée à Strasbourg pendant un mois à partir du 3 janvier. Une campagne de dons ? Quelle campagne de dons ? Elle se rend donc sur le site de ONG Conseil et tombe de sa chaise. " Proposer aux passants de devenir donateur régulier via un prélèvement automatique mensuel au profit de la Société Protectrice des Animaux." Un mois de démarchage dans les rues de la capitale alsacienne de 11h à 19h du mardi au samedi. De quoi repartir avec pas mal de RIB en poche. L'annonce est logotée SPA ( Paris ).
 
 Vous l'aurez compris, tous ces RIB iront directement à Paris sans passer par la SPA de Strasbourg. Et c'est bien là le problème.
 

" Une honte "


" Les gens ne feront pas le distinguo. Ils penseront naïvement donner de l'argent à la SPA de Strasbourg alors que tout partira à Paris. Et nous que dalle. C'est malhonnête." D'autant que, rajoute Danielle Gilliot, " la SPA de Strasbourg est une petite structure, déficitaire, qui vit sur les subventions de la Ville, la vente des animaux, les legs et surtout les dons. Les subventions de la mairie représentent à peu près 15 jours de fonctionnement du refuge. La vente des animaux, elle, ne couvre même pas nos frais vétérinaires". Autant dire que la générosité des donneurs reste le nerf de la guerre.


Les dons représentent 15% de notre budget.


Les legs ( 30% du budget ) et les dons ( 15% ) sont donc primordiaux pour la SPA de Strasbourg. "Avec le prélèvement à la source dès demain, on craint que les dons ne baissent. Il y a un manque de visibilité fiscale. Mais si en plus la SPA de Paris vient nous couper l'herbe sous le pied ..." 

Non mais là, c'est un vrai coup de salaud. C'est honteux. Pourquoi viennent-ils chez nous, dans nos rues, faire ça ?

 

Riposte


Samedi 5 janvier, la SPA de Strasbourg va donc organiser un tractage au centre-ville, à côtés des jeunes étudiants recrutés par la SPA de Paris, pour informer les passants et les avertir de la destination de leurs futurs dons. Chouette ambiance.
 
" Après, moi, je ne peux envoyer des bénévoles pendant un mois, tous les jours place Kléber. Je n'en ai pas les moyens et on a autre chose à faire." Pour la suite, Danielle Gilliot réfléchit, il faut dire qu'elle ne dispose que peu de moyens pour riposter. Tout est légal dans cette histoire. " Je leur passerai quand même un coup de fil pour leur dire ce que je pense." 

C'est donc à vous, chers passants, d'être non pas vigilants mais informés. Si vous voulez donner votre RIB à la SPA Paris, c'est votre choix et il est généreux de toute manière. Si vous souhaitez par contre que votre argent aille à 7 kms de là au refuge alsacien c'est par là que ça se passe. Ou directement sur place. A votre bon coeur. 
 

 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus