Édouard Martin à la tête du combat anti-harcèlement au Parlement européen

Edouard Martin, au Parlement européen, en 2015. / © Alexandre Marchi. MAXPPP
Edouard Martin, au Parlement européen, en 2015. / © Alexandre Marchi. MAXPPP

Le harcèlement sexuel est sans frontières. Au coeur du Parlement européen la question se pose, lorsque les assistantes parlementaires et les stagiaires sont particulièrement concernées. L'euro-député lorrain Édouard Martin est à la tête de ce combat anti harcèlement avec une pétition en ligne. 

Par Morgane Hecky

Depuis l'affaire Weinstein qui a ébranlé Hollywood, la parole s'est libérée sur le harcèlement sexuel. Malgré la présence déjà effective d'un comité anti-harcèlement au sein du Parlement européen, celui-ci n'a enregistré qu'un dizaine de plaintes, mais pour harcèlement moral.

#MeTooEU

Pour Édouard Martin les victimes de harcèlement sexuel estiment que ce comité n'est pas assez spécifique. A la tête du combat anti-harcèlement, l'euro-député lorrain a lancé une pétition en ligne à l'attention du président Antonio Tajani pour mettre fin au harcèlement sexuel au Parlement européen. 

Les femmes ne devraient pas y être confrontées, mais c'est une réalité. Comme Jeanne Ponté, assistante parlementaire d'Edouard Martin l'explique, ce type d'attitude tiens plus du secret de polichinelle qu'autre chose.

Cela se sait, évidemment. Ne prends pas l'ascenseur avec cette personne.

Depuis 2014 elle consigne avec son soutient les faits de harcèlement qui se sont produits au Parlement européen, allant de la drague lourde au harcèlement sexuel. 

Formation des euros-députés, mise en place de conseillers confidentiels, le Parlement pourrait être la première institution à se doter d'un véritable arsenal contre le harcèlement sexuel. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus