• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Ittenheim - Strasbourg : bientôt des voies dédiées aux autocars sur la RN4 et l'A351

Le projet de réaménagement de l'A351 avec voies de bus dédiées / © Capture d'écran - document DREAL
Le projet de réaménagement de l'A351 avec voies de bus dédiées / © Capture d'écran - document DREAL

Multiplier les transports en commun à l'ouest de Strasbourg. C'est l'objectif des travaux qui démarreront dès le 26 août sur la RN4, à la sortie d'Ittenheim, et s'étendront à l'A351 entre Wolfisheim et Strasbourg Hautepierre, afin de créer des voies réservées aux autocars. 

Par Sabine Pfeiffer

Bientôt, il y aura davantage d'autocars de la CTBR (Compagnie des transports du Bas-Rhin) à circuler à l'ouest de Strasbourg. Et ils arriveront plus rapidement à destination, sans craindre les bouchons. Comment ? Ils circuleront sur des voies qui leur seront réservées. Dans ce but, la route nationale 4 entre Ittenheim (Bas-Rhin) et Wolfisheim (Bas-Rhin), ainsi que le tronçon d'autoroute A351 entre Wolfisheim et Strasbourg-Hautepierre seront réaménagés. Les travaux commenceront dès le 26 août.   
 
L'actuelle RN4 à la sortie d'Ittenheim / © France 3 Alsace - C. Peyrot
L'actuelle RN4 à la sortie d'Ittenheim / © France 3 Alsace - C. Peyrot
 
Le futur aspect de la RN4 à la sortie d'Ittenheim / © Capture d'écran - document remis DREAL
Le futur aspect de la RN4 à la sortie d'Ittenheim / © Capture d'écran - document remis DREAL

A la sortie d'Ittenheim en direction de Strasbourg, la RN4 va bientôt changer d'aspect. "Aujourd'hui, on a trois voies : deux pour les véhicules, (une dans chaque sens), et une réservée aux autocars. L'idée, demain, est d'avoir deux fois deux voies pour les voitures et les poids lourds, et de garantir en plus une voie réservée aux bus dans chaque sens, afin de leur assurer une cadence propre jusqu'au centre de Strasbourg", explique Frédéric Vogel, assistant responsable d'opération à la DREAL (la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement, maître d'oeuvre du projet).

L'objectif est de pouvoir augmenter ainsi l'offre de transports en commun de la CTBR, en garantissant aux autocars plus de rapidité et de régularité, puisqu'ils circuleront en site propre, interdit aux voitures, mais également aux taxis et aux cars de tourisme. Aux heures où le trafic sera fluide, les autocars pourront rester avec les autres véhicules sur la voie de droite habituelle. Mais dès qu'il deviendra plus dense, ils utiliseront leur voie réservée, "pour leur garantir une vitesse continue, et gagner en cadence."


Quels changements prévus ?

Pour aménager ces deux voies dédiées aux autocars, une dans chaque direction, la largeur de la nationale 4 entre Ittenheim (Bas-Rhin) et Wolfisheim (Bas-Rhin) sera doublée. Cette route sera également bordée de chaque côté d'une voie carrossable, réservée aux engins agricoles et aux cyclistes. Sur le tronçon de l'autoroute A351, les travaux prévus seront moins lourds, car la largeur totale de la chaussée ne sera pas touchée. Pour gagner les mètres supplémentaires nécessaires, le terre-plein central sera resserré.

La voie réservée aux autocars remplacera l'actuelle bande d'arrêt d'urgence, qui devra être élargie et renforcée pour supporter le passage régulier des cars. Mais en cas de nécessité, un véhicule en détresse pourra toujours s'y arrêter, et l'autocar le contournera par la gauche.  

L'actuelle A 351 / © France 3 Alsace - C. Peyrot
L'actuelle A 351 / © France 3 Alsace - C. Peyrot


Pourquoi à l'ouest de Strasbourg ? 

Le choix de cet axe à l'ouest de Strasbourg pour aménager ce nouveau mode de circulation, déjà expérimenté à Aix en Provence, Grenoble et Paris, n'est pas dû au hasard. "L'ouest de Strasbourg est le seul axe où il n'y a pas de voie ferrée, explique Lea Pureur, responsable d'opération à la DREAL. Les gens sont donc captifs de leur voiture."

La seule alternative qui leur est offerte jusqu'à présent, les autocars de la CTBR, est très appréciée, mais largement saturée. "La ligne de car 230 (de Wasselonne à Strasbourg) est l'une des plus fréquentées de France. Elle est très performante, mais atteint la limite de ses capacités. Les gens doivent rester debout", ajoute Lea Pureur. Les places assises sont toutes occupées, alors même que ces cars souffrent souvent de retards, car ils restent bloqués dans les bouchons. Et impossible, dans les conditions actuelles, de mettre davantage de cars en circulation. 


Jusqu'à 100 cars par heure, et un ascenseur pour les piétons 

Quatre lignes de cars de la CTBR menant jusqu'à Strasbourg sont directement concernées par la création de ces voies dédiées : la 205 depuis Woellenheim, la 209 depuis Duppigheim, la 230 depuis Wasselonne et la 240 depuis Scharrachbergheim. Un autocar pourra circuler toutes les deux minutes sur ces voies réservées, soit trente par heure. Cette cadence pourrait encore être multipliée à l'avenir, pouvant aller jusqu'à une centaine de cars et d'autobus par heure - dont également des bus de la CTS (Compagnie des transports strasbourgeois) sur le secteur de l'Eurométropole.

Autre élément particulièrement novateur : la création, des deux côtés de l'A351, d'une zone de stationnement pour trois autocars de la CTBR, le long de la voie dédiée. A ce niveau, les passagers qui le souhaitent pourront descendre en toute sécurité, et monter directement par ascenseur sur le pont Eluard, qui enjambe l'A351, d'où ils auront un accès direct au tram D.  


Les travaux, jusqu'à quand ? 

Mais avant de pouvoir profiter pleinement de toutes ces améliorations, les usagers devront s'armer de patience. A la sortie d'Ittenheim, les travaux d'élargissement de la chaussée débuteront le 26 août. Ils devraient durer jusqu'à fin 2021 sur les cinq kilomètres de la RN4, et jusqu'en 2023 sur l'A351. Mais pas de panique. La DREAL promet que pendant les travaux, il ne devrait pas y avoir plus de bouchons qu'aujourd'hui : "Nous garantissons les conditions de circulation actuelles", assure Frédéric Vogel. Une voie de circulation sera maintenue dans chaque sens sur la RN4, et deux sur l'A351.

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus