Journée sans téléphone portable : dix bonnes raisons de décrocher

Les écrans ne sont pas sans danger pour les enfants
Les écrans ne sont pas sans danger pour les enfants

Trois jours sans portable ? Non mais allô quoi. C'est pourtant bien ce que propose la 18e édition des journées mondiales sans téléphone portable. Pour vous aider à relever ce gros gros défi, on vous propose dix bonnes raisons de décrocher. Prêts ?

Par Cécile Poure

Vous l'aurez compris, aujourd'hui débutent les journées mondiales sans téléphone portable. C'est un écrivain français Phil Marso qui les a inventées en 2001. Cocoricoooo. Le principe est tout simple quoique diablement compliqué : lâcher son téléphone portable pendant trois jours. En France, nous sommes 77% à en posséder un. Moi désolée, je vous le dis tout de suite, je peux pas, c'est mon instrument de travail. Mais vous, vous allez bien y arriver non ? Et comme je suis sympa, je vais vous donner un coup de pouce. Voici dix bonnes raisons, dix très bonnes raisons même de décrocher.


1-Comprendre (enfin ) un film de David Lynch

Selon une étude parue l'année dernière par Deloitte, les Français seraient 84% à utiliser leur portable en regardant un film. Comment voulez-vous comprendre quoi que ce soit franchement ? Allez, aujourd'hui c'est l'occasion ou jamais de se concentrer uniquement sur votre film. Et de comprendre, enfin, peut-être, David Lynch.


2-Éviter de finir comme une crêpe pour la Chandeleur

Toujours selon la même étude, 66% des Français utilisent leur portable en traversant la rue. Se prendre un caniche ou un poteau passent encore. Mais un camion poubelle là .... c'est tout de suite plus problématique. Aujourd'hui, mangez une crêpe plutôt que de finir étaler sur le bitume.  


3-Profiter de sa belle-mère

Toujours selon Deloitte, 85% des Français vont sur leur smartphone lors de repas en famille ou entre amis. Bonjour la politesse et bonjour la conversation. A moins d'avoir une famille ectoplasmique à tendance autistique, ce soir, levez les yeux, ouvrez la bouche et retrouvez le goût des autres en même temps qu'un air de famille.Vous ne serez pas déçus. 

4 - Oublier la 4G, retrouver le point G 

Selon un autre sondage réalisé par Bouygues en juillet 2017, l’addiction des Français à leur smartphone serait pour le moins extrême. Figurez-vous qu'un Français sur deux préfère aller sur le téléphone que sous la couette. Faire des galipettes. Oui oui. Et après on s'étonne de la baisse de natalité et de l'explosion des divorces.

Ce soir oubliez le téléphone ( même rose ), oubliez votre pouce et retrouvez votre pied. 

5 - Vivre sept ans de plus 

En moyenne, en France, nous passerions entre 1h30 et 3 heures par jour sur notre téléphone. Du coup si on prend disons la moyenne de la moyenne à savoir 2h30, nous serions sur le smartophone 38 jours complets par an. C'est énorme. J'ai fait des calculs : sachant que l'espérance de vie française est de 82 ans et que les premières utilisations du smartphone débutent à 12, cela fait 70 ans d'utilisation du téléphone, 38 jours par an. Donc (38x70)/365 = 7,2. Compris ? 

En décrochant dès aujourd'hui et si vous avez 12 ans, vous allez donc gagner plus de 7 ans de vraie vie. Le temps d'aller au parc. En bob avec ou sans pigeon.

6 - Sauver sa matière grise

Celui là, l'argument sanitaire, je ne vous l'avez pas encore sorti. C'est le moment. 43% des Français n'éteignent jamais leur portable et le gardent toujours sur eux. Autant de secondes, de minutes, où les ondes électromagnétiques sapent nos neurones, enfin c'est ce que certaines études scientifiques montrent. Sans compter (mais ça c'est une autre histoire ) qu'il y a vraiment plein de trucs cons sur internet. Pour notre cerveau, c'est pas génial non plus....  

Ce soir, dites non à la purée de pois chiche, sauvez votre matière grise.


7 - Tirer la chasse en toute tranquillité

Là l'étude n'est pas française, elle est britannique mais le phénomène est sans aucun doute mondial. La chute du portable dans les toilettes avant ou après avoir tiré la chasse. Dans tous les cas c'est la merde. Ainsi 15% des Anglais admettent avoir déjà fait tomber leur smartphone dans la cuvette. Le fameux syndrome de la poche arrière du pantalon et vous. 

Ce soir gardez donc les mains au sec et propres. 


8 - Jeter le smiley et garder le sourire

  • Perdre son portable dans les chiottes, nous l'avons dit c'est la merde. Perdre son téléphone tout court aussi. Le portable créé une véritable addiction qui peut entraîner une dépression sévère. Exemple : avec la nomophobie ou la peur de ne pas avoir son téléphone sur soi. On se sent terriblement vulnérable du coup.
  • Autre réjouissance : le syndrome de la sonnerie fantôme, une maladie bien réelle qui résulte de l’angoisse de rater des messages ou des coups de téléphone. Angoisse assurée.
  • Et que dire du FOMO « Fear of Missing Out » qui vous rend fou de jalousie à force de mater tout ce que font de génial les autres sur les réseaux sociaux ( pour le reste, on en sait fichtrement rien ). Bref qui vous donne l'impression de passer à côté de votre vie. D'être un pov nul.  

Ce soir, envoyez paître et le portable et le Freud. 

9 - Retrouver forme humaine

On ne ressemble pas tous à la reine des neige mais bon c'est pas une raison pour finir comme Nosferatu. Car figurez-vous que le téléphone portable peut faire ça. Aussi. Décidément il est plein de ressources.

  • Envoyer des textos, consulter ses mails, regarder des vidéos, téléphoner, jouer : bref, utiliser son téléphone portable, baisser constamment la tête, reviendrait à porter un poids de 27 kg sur le cou, soit le poids moyen d'un enfant de 8 ans. Résultat :  la colonne vertébrale est inclinée à 60°. En perspective : des problèmes de dos à la longue et un dos comme l'arc de triomphe à la fin.
  • Regarder perpétuellement l'écran provoque des rides. On voit rien, on plisse les yeux et nous voilà avec les pattes d'oie et le pli sous le menton. Chouette non ?
  • Des mains de sorcières. Après le dos et les rides, au tour des mains particulièrement sollicitées quand nous utilisons nos téléphones portables. Conséquences : des tendinites, des douleurs et des doigts bloqués en flexion. Des symptômes de seniors chez les plus jeunes. 

Ce soir rendez-vous service, soyez beaux.

10 - Être différent


The last but not the least. 77% des Français font comme vous. Franchement, vous avez pas envie de vous démarquer un peu du troupeau ? De lever le nez et de regarder un peu le ciel ? D'avoir mal aux cervicales et pas aux pouces ? D'avoir les doigts griffés et pas tout courbés ? D'avoir du caca sur le pif et pas sur les mains ? D'être connectés ... à la nature ?

Ce soir osez la différence, osez le pigeon voyageur.

Sur le même sujet

Interview Véronique Pierron

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés