Le Strasbourg Eurométropole Handball au bord du gouffre : "Il nous faut réunir 250.000 euros en deux mois"

Publié le
Écrit par Karine Gélébart .

Alors que le club strasbourgeois, qui évolue en 2e division de handball, traverse une crise financière et sportive, ses dirigeants lancent un appel à l'aide sous la forme d'une cagnotte en ligne. Objectif : réunir 250.000 euros pour tenter d'échapper au dépôt de bilan.

Le Strasbourg Eurométropole Handball court depuis le début de la saison après une première victoire en Proligue (la deuxième division du handball français, NDLR). Mais c'est désormais une autre course qui s'engage, et celle-ci est une question de vie ou de mort pour le club alsacien. "Aujourd'hui, on a la trésorerie pour passer ce mois de janvier, estime le président Clément Huber. Nous avons expliqué aux joueurs que pour février déjà, ce sera à vue... Ils risquent de devoir jouer sans garanties financières. Il y a un réel risque de devoir tout stopper en cours de saison."

Pour résumer la situation, le dirigeant, plus jeune président d'un club professionnel en France, avance les chiffres, implacables : "Nous avons un déficit validé à 120.000 euros, plus environ 80.000 euros de factures de saisons précédentes, des dettes qui se sont accumulées et qui viennent alourdir toute la trésorerie."

Le SEHB, né du rapprochement entre les clubs de Schilitgheim et de l'ASL Robertsau, héritiers de l'ASPTT Strasbourg et du Racing handball, compte 550 adhérents, 4 équipes au niveau national, 27 équipes aux niveaux régional et départemental. Son équipe professionnelle évolue en Proligue depuis 2018.

Cagnotte en ligne : objectif 250.000 euros

Pour tenter de sauver ce club historique et résorber le trou financier, les dirigeants ont décidé de lancer une campagne participative en ligne, initiative rare dans le sport professionnel, que le SC Bastia, en football, ou Cesson-Rennes, en handball, ont expérimenté. "A Strasbourg, les licenciés, les passionnés, sont notre plus grand force. L'Alsace est une terre de handball, il faut maintenant s'appuyer sur elle."

Et la direction du club de s'adresser ainsi aux supporters, sur la cagnotte nommée HAND'semble : "La nouvelle direction, en place depuis le mois de mai 2022 savait qu’elle aurait fort à faire pour remettre le SEHB sur le droit chemin. Aujourd’hui la situation est gravement dégradée (...)

Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli jusqu'à présent, mais nous ne pouvons pas continuer à fonctionner sans votre aide.

La direction du SEHB

En soutenant notre campagne, vous contribuez à préserver un patrimoine culturel et sportif important pour la ville de Strasbourg. Vous aidez à maintenir une source de fierté pour les supporters et à offrir aux jeunes de la région le droit de rêver à l’idée de devenir un jour Handballeur professionnel en Alsace !"

Alsace, terre de handball

Campagne de financement relayé sur les réseaux sociaux, mais que le club entend aussi faire partager grâce à ses partenaires. "Ils seront le relais précieux de cette campagne de financement, auprès de leurs salariés, de leurs clients, de leurs fournisseurs, espère Clément Huber. Nos ambassadeurs également (dont font partie le footballeur Anthony Caci et le gardien de l'équipe de France de handball Vincent Gérard, NDLR), des joueurs, des sportifs, des licenciés, des passionnés de handball. C'est un sujet qui concerne, et ça nous fait du bien de le savoir. Nous espérons que le grand public sera réceptif à son tour."

"On a la chance d'avoir un vrai réseau, qui s'active en ce moment. Ils sont à fond derrière nous, ils sont notre relais dans notre recherche de fonds, renchérit Thibaut Oster, le directeur du SEH. Ils ne peuvent pas forcément nous aider directement, car la crise énergétique, le contexte tendu impacte beaucoup le sponsoring : les entreprises, comme les collectivités, ont besoin de faire des économies, et nous en pâtissons.

Se battre sur le terrain sportif aussi

D'autant que cette crise énergétique pèse aussi sur nous, les factures ne cessent d'augmenter, notre budget transport et hébergement par exemple a doublé par rapport à l'an dernier, il est passé de 40 à 80.000 euros!"

Le club se donne un mois pour faire un premier point d'étape, pour évaluer si la campagne participative porte ses fruits. L'objectif est de réunir 250.000 euros sur deux mois, pour espérer pouvoir boucler la saison.

Le mois de février s'annonce donc sous haute tension, car sur le terrain sportif également, les Strasbourgeois misent gros, eux qui pointent à la dernière place de Proligue, avec un seul point glané en 15 matchs, en cette fin janvier. "Nous allons jouer de belles équipes, des concurrents directs aussi... On demande bien sûr aux joueurs d'essayer de créer l'exploit. Si on gagne des matchs, ça nous aidera, pas directement sur le plan financier, mais pour notre crédibilité, pour notre moral aussi". Dans cette bataille, toutes les forces sont les bienvenues, sur et hors du terrain.

Pour participer à la campagne de financement, vous pouvez suivre ce lien.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité