Nouvelle attaque de loup en Alsace dans la vallée de la Bruche

Loup européen (photo d'illustration). / © Philippe Clément / MaxPPP
Loup européen (photo d'illustration). / © Philippe Clément / MaxPPP

Dans la nuit du 5 au 6 août 2019, un troupeau d’une quinzaine de moutons a fait l’objet d’une attaque sur la commune de Ranrupt (Bas-Rhin). La quatrième dans le secteur en quatre mois. Les services de l’Etat enclenchent la procédure d’indemnisation pour l’éleveur impacté.

 

Par M.C

Un bouc retrouvé mort a probablement été la victime d’un loup dans la nuit du 5 au 6 août 2019 sur la commune de Ranrupt (Bas-Rhin), non loin du département des Vosges. Il faisait partie d’un troupeau d’une quinzaine de bêtes. L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) s’est rendu sur les lieux pour établir le constat d’usage au lendemain de l’attaque.

L’expertise technique réalisée par la direction départementale des territoires (DDT) du Bas-Rhin conclut que la prédation est avérée et que la responsabilité du loup n’est pas écartée. Par conséquent, une procédure d’indemnisation de l’éleveur est en cours.
 

Le retour du canidé

Depuis mai 2019, éleveurs et spécialistes en ont acquis la certitude. Le loup a fait son retour dans la vallée de la Bruche, (Bas-Rhin), plus de deux siècles après en avoir disparu. C’est l’attaque d’un troupeau de moutons et de boucs dans la commune de Ranrupt, qui a permis de le confirmer. La même nuit durant laquelle ce troupeau a été attaqué, un loup a été photographié dans le secteur grâce à un piège-photo. Durant l'attaque, un bouc avait été égorgé, et un agneau n'a jamais été retrouvé.

Deux autres prédations avaient également été constatées dans le secteur, les 8 et 9 juillet 2019, sur un même cheptel de 500 moutons. Au total, quatre brebis avaient été retrouvées mortes et deux autres blessées.

Face au phénomène, les services de l'Etat rappellent que les éleveurs des secteurs concernés ont la possibilité de faire une demande d'aide à la protection des troupeaux contre la prédation qui consiste au financement de clôtures électriques et de chiens spécialisés. 
 

Sur le même sujet

Quentin Bigot

Les + Lus