Cet article date de plus de 3 ans

La Pologne va quitter l'Eurocorps basé à Strasbourg

Varsovie a annoncé vouloir se retirer de l'Eurocorps, corps d'armée européen dont l'état major est basé à Strasbourg. Ce retrait sera effectif au plus tard dans trois ans.

Une cérémonie a été organisée le 31 janvier à Strasbourg pour les 20 ans de l'Eurocorps
Une cérémonie a été organisée le 31 janvier à Strasbourg pour les 20 ans de l'Eurocorps
Le retrait de la Pologne est "une décision du gouvernement polonais" et sera effectif "au plus tard dans trois ans", a indiqué le colonel Vicente Dalmau, porte-parole de l'Eurocorps.

Créé en 1992 sur une inititative franco-allemande, le corps d'armée européen basé à Strasbourg était jusqu'ici constitué de six pays européens et de quatre nations associées qui n'ont pas de pouvoir décisionnel. Bien qu'il ne regroupe qu'un effectif de quelques centaines de personnels, l'Eurocorps peut commander à 60 000 hommes des forces terrestres. Il se tient à la disposition de l'Organisation du Traité Atlantique Nord (OTAN), et contribue à sa force de réaction rapide depuis 2006.

En 2010, la Pologne est est devenue la sixième "nation cadre" du corps d'armée européen. Varsovie comptait jusqu'ici un contingent strasbourgeois de 120 hommes. Ce retrait des forces polonaises arrive en période de débats dans les présidentielles où il est question de la place de l'Europe dans la Défense
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
défense société sécurité europe politique