Strasbourg : appel à la grève à la CTS tous les week-ends de décembre, en plein marché de Noël

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Poure
© ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP

Le syndicat UNSA vient de déposer un préavis de grève à la CTS (Compagnie des transports strasbourgeois) couvrant la période du 4 décembre 2021 au 1er juin 2022. La majorité des lignes de trams et de bus pourraient être impactées. Fortement.

Dans un communiqué de presse diffusé ce jeudi 2 décembre, la CTS (Compagnie des transports strasbourgeois) annonce le dépôt d'un préavis de grève illimitée par le syndicat UNSA sur une durée allant du 4 décembre 2021 au 1er juin 2022. Ce mouvement social, lancé par le syndicat majoritaire de l'entreprise, devrait être bien suivi, par plus de la moitié des conducteurs du réseau, et devrait donc fortement impacter le trafic dès samedi prochain.

Un tram toutes les 30 mn

Joint par téléphone, Stéphane Daveluy, délégué syndicat UNSA, est remonté. "Les revendications sont simples : une augmentation de salaire de 150 euros pour tous les salariés de la CTS, une prime énergie de 200 euros pour 2021, l'ouverture des négociations sur la restitution du contrat de performance qui oblige la CTS à faire cinq millions d'économies par an depuis 2017."

Selon ce dernier, la situation à la CTS n'est plus tenable : "Nous demandons également l'embauche de 30 équivalents temps plein conducteurs : chaque jour sur les 450 conducteurs affectés à la circulation, 130 sont en maladie et ne sont pas remplacés. Nous sommes à flux tendu, c'est plus possible. Imaginez à Noël seuls 12% des conducteurs pourront prendre leurs congés de fin d'année."

Chaque jour sur les 450 conducteurs affectés à la circulation, 130 sont en maladie et ne sont pas remplacés.

Stéphane Daveluy, délégué syndical UNSA, CTS

Stéphane Daveluy a visiblement fait ses comptes. Il sait également que le nombre de conducteurs en grève samedi prochain sera élevé. "Nous serons 280, soit plus de la moitié des conducteurs en grève. Misez sur un trafic très perturbé. Peu de lignes de bus en service et un tram toutes les 30 minutes. Si le principe de la grève illimité permet à chaque salarié d'entrer et de sortir de grève quand il veut, nous appellerons à arrêter le travail les 17 décembre et tous les week-ends. L'idée c'est d'impacter le marché de Noël pour que la municipalité nous écoute et tienne les engagements qu'elle avait pris durant la campagne électorale." 

Une manifestation aura lieu samedi prochain de 9h à 13h devant le dépôt de la CTS.

Restez informés

De son côté, la CTS est plus évasive quant aux perturbations à prévoir. Son communiqué stipule que "les horaires de début et fin de circulation et les fréquences et horaires des lignes bus/tram peuvent être modifiés. Certaines lignes sont susceptibles d’être supprimées partiellement ou totalement."

Les lignes de bus/tram susceptibles d’être impactées par ce mouvement sont:

• L’ensemble des lignes de tram : A, B, C, D, E et F

• Les lignes de bus : G, H, L1, L3, L6, 2, 4/4a, 10, 13, 14, 15, 17, 19, 24, 29, 30, 40, 50, 57, 67 et 70/70a.

Bon à savoir, les autres lignes de bus et les services Flex’hop, Taxibus et Al&Retour ne sont pas concernés par ce mouvement de grève et circuleront selon leurs horaires habituels.

Pour connaître les prévisions de trafic, la CTS invite ses clients à consulter quotidiennement son site internet cts-strasbourg.eu ou son Appli mobile, rubrique Actualités.  La CTS conseille également de consulter ses outils temps réel pour connaître les horaires des passages des bus et trams pour chaque journée de grève.

• Le site internet : cts-strasbourg.eu, rubrique « Se déplacer / Temps réel »

• L’application mobile CTS fonction « Temps réel »

• Le numéro vert 0800 73 73 15 (appel gratuit depuis un téléphone fixe) joignable de 7h30 à 19h du lundi au vendredi et de 8h30 à 17h30 le samedi 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.