Strasbourg: elle reconnaît son vélo volé sur un site de petites annonces et fait arrêter le voleur par la police

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Munsch .

Le vol de vélo est un fléau grandissant à Strasbourg. Il faut dire qu’il y a le choix dans la première ville cyclable de France. Mais les victimes ne sont pas tombées de la dernière pluie. Elles retrouvent souvent leur bien sur des sites de petites annonces et le récupèrent...avec la police. 
 

La technique dernier cri utilisée par des voleurs, pour vendre l'objet de leur délit, pourrait bien les conduire à leur perte. Ces derniers mois, plusieurs voleurs ont pu être interpellés grâce à la sagacité des victimes. Le 15 octobre dernier, une femme a eu la mauvaise surprise de se faire voler son vélo. Elle dépose plainte et fait immédiatement le tour des sites de petites annonces et des réseaux sociaux, où ....oh surprise, elle reconnaît son vélo. 



Pas froid aux yeux la dame...elle contacte le vendeur et prend rendez-vous avec lui. Et en même-temps, elle informe la police de sa découverte. Des hommes de la BAC, la brigade anti-criminalité, l'accompagnent et interpellent deux hommes, rue de Rome à Strasbourg.



L'un d'eux reconnaît immédiatement être le voleur, et lors de son audition, il avoue avoir procédé de la même façon avec quatre autres bicyclettes, dans les deux mois précédents. Sa cinquième tentative d'escroquerie a donc été celle qui l'a perdu. Le deuxième homme a été mise hors de cause.

 



Conseil de la police: "Au vu de la recrudescence des vols de vélos, n'en achetez pas sans facture. Privilégiez les bourses aux vélos."



Sinon, le "gravage" peut aussi être utile, même si les voleurs liment volontiers ce numéro d'identité pour masquer leur délit. Mais un numéro effacé, est peut-être déjà un indice de tentative d'escroquerie. L'association CADR67 par exemple propose ce service de marquage pour vos deux roues. 

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité