Strasbourg : Fin des amendes minorées pour les cyclistes à compter de ce 1er mai

En 2012, la Ville de Strasbourg avait lancé un dispositif d'amendes minorées pour les cyclistes. Une expérience alors unique en France, mais qui n'a pas fait ses preuves.

© Maxppp/Jean Marc Loos
A compter de ce 1er mai, il vous coûtera aussi cher de griller un feu rouge à vélo qu'en voiture. Depuis 2012, cette amende avait été adaptée pour les utilisateurs de bicyclettes pour les infractions de 4e classe au code de la route : quand un automobiliste devait s'acquitter de 90€, un cycliste voyait son amende pour cette même infraction réduite à 45,60€. Un signal décidé par la Ville, la Préfecture et le Procureur de la Répiblique, pour favoriser alors les transports "doux" à Strasbourg. Cette clémence est désormais terminée.

Car l'expérience semble ne pas avoir été concluante : le nombre d'accidents impliquant des vélos n'a pas montré de tendance à la baisse (105 accidents en 2016, 3 cyclistes tués). Les utilisateurs de vélo n'ont pas non plus montré d'évolution dans leur comportement - quant au respect des feux rouges ou des arrêts aux panneaux Stop (436 infractions constatées au feu rouge en 2016 contre 301 en 2014).

Contrôles renforcés

L'expérimentation prend donc fin, assortie d'un avertissement aux cyclistes : leur verbalisation pourrait être renforcée sur les infractions les plus dangereuses.

Pour rappel, le code de la route s'applique à tous ses usagers, qu'ils soient ou non motorisés. L'usage du téléphone portable est interdit au volant et au guidon. Le port du casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans depuis le 22 mars 2017.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport sécurité routière société sécurité