Strasbourg : un homme s’introduit en pleine nuit au siège de l’Eurométropole et saccage les bureaux

Un homme s’est introduit dans la nuit du 22 au 23 juin par effraction dans le bâtiment de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg. En vingt minutes, il saccage bureaux et photocopieurs. Il a été interpellé par la police. On ne connait pas encore ses motivations.
 

L'individu a fait de gros dégâts au niveau zéro du bâtiment, un étage dédié notamment au retrait des cartes d'identité.
L'individu a fait de gros dégâts au niveau zéro du bâtiment, un étage dédié notamment au retrait des cartes d'identité. © Robert Herrmann

La nuit du 22 au 23 juin a été agitée au siège de l’Eurométropole de Strasbourg. Un homme s’est introduit par effraction vers minuit dans le bâtiment qui abrite les services de la Ville et de l’Eurométropole. Il commence par saccager le niveau zéro, situé juste après l’accueil du public. Cloisons, documents, chaises et matériel de bureau, tout vole. Il casse certaines bornes biométriques.

Cloison, dossiers, téléphones et photocopieurs : l'individu s'en est pris à tout ce qui lui tombait sous la main.
Cloison, dossiers, téléphones et photocopieurs : l'individu s'en est pris à tout ce qui lui tombait sous la main. © Robert Herrmann

Il prend ensuite vraisemblablement l’ascenseur pour accéder au 9e étage, celui où sont installés les bureaux des élus, et notamment celui du maire Roland Ries. L’individu reprend son expédition saccageuse dans les différents secrétariats. Les papiers sont jetés à terre, les photocopieuses sont très dégradées. En moins de vingt minutes, il parvient à faire d’énormes dégâts.

Il est rapidement interpellé par la police à qui il annonce avoir déposé des explosifs. Immédiatement dépêché sur place, le service de déminage passe le bâtiment au peigne fin avec ses chiens. Vérifications faites, il n’en est rien. A 3h30 du matin, le centre administratif est déclaré sans risque.

En moins de vingt minutes, l'individu a fait des dégâts considérables au niveau zéro et au 9e étage du bâtiment où il a dévasté les secrétariats.
En moins de vingt minutes, l'individu a fait des dégâts considérables au niveau zéro et au 9e étage du bâtiment où il a dévasté les secrétariats. © Robert Herrmann

Ce mardi 23 juin au matin, le service des cartes d'identité a fonctionné dans un mode dégradé en raison des bornes biométriques endommagées. Tout est rentré dans l'ordre à la mi-journée. Le public est accueilli normalement.

L’individu à cette heure est toujours entendu par les services de police. On ignore pour le moment ce qui a pu déclencher une telle rage.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter