Strasbourg : le collectif "Pas d'enfant à la rue" lance une cagnotte avant la fin de la trêve hivernale

La fin de la trêve hivernale est prévue le 31 mars. Un cap difficile pour les enfants et familles sans domicile fixe. Le collectif strasbourgeois "Pas d'enfant à la rue" lance une cagnotte pour leur venir en aide.

"Chaque année, c'est une date que l'on craint", explique Cécilia Quintiliani. Membre du collectif "Pas d'enfant à la rue", cette infirmière exerce au collège Louise Weiss, dans le quartier du Neudorf à Strasbourg. Dans son établissement, "comme partout", elle voit des enfants en détresse, qui dorment dans la rue. 

Le collectif vient de lancer une cagnotte. Objectif : réunir des fonds afin de venir en aide aux familles. Il a pour l'instant récolté près de 2000 euros. "Nous ne voulons pas nous substituer aux associations, ça n'est évidemment pas notre but, précise Cécilia Quintiliani. Mais nous craignons malheureusement un afflux important au moment de la trêve hivernale. Il s'agit de pouvoir offrir aux enfants et à leurs familles une nuit d'hôtel en urgence."

Ce collectif a été créé fin 2021. Il regroupe notamment des parents et des enseignants. Il estime qu'aujourd'hui au moins 150 enfants "sans compter ceux que l'on ne connaît pas, ceux que l'on ne voit pas" dorment dans la rue à Strasbourg.

Chaque semaine, nous avons des signalements

Cécilia Quintiliani, membre du collectif "Pas d'enfant à la rue"

"Aucune école n'est épargnée. Chaque semaine, nous avons des signalements. Cette situation risque de s'aggraver avec la fermeture prochaine du gymnase Heiritz". Le squat Bourgogne, situé dans le quartier de la Meinau à Strasbourg, va être également être démantelé le 31 mars. 

Le collectif accompagne actuellement une cinquantaine de familles. Le conseil municipal de Strasbourg vient de voter la gratuité de la cantine pour les enfants en grande précarité. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité