Strasbourg : sept voitures détruites par un incendie dans un parking au centre-ville

Un incendie a endommagé une trentaine de voitures stationnées dans un parking public au centre-ville de Strasbourg dans la nuit du vendredi 21 octobre. La structure est inaccessible au lendemain du sinistre.

Les pompiers du Bas-Rhin ont été appelés peu avant minuit dans la nuit du vendredi 21 octobre pour un feu de véhicule dans un parking public à Strasbourg. A leur arrivée rue du Fossé des Tanneurs, en plein centre-ville, ils ont découvert que sept véhicules étaient en flammes, à différents niveaux de la structure (le parking des tanneurs est un parking en surface). Six voitures étaient en feu au deuxième étage, et une autre au quatrième.

En raison de la configuration des lieux, les pompiers ont dû déployer 3 lances à incendie pour lutter contre les flammes. 

Au total, 33 voitures ont été impactées par le sinistre, et 7 ont complètement brûlé. 

Ce samedi 22 octobre, le parking n'est pas accessible pour les usagers. Des Strasbourgeois et des touristes se rendent sur place pour se renseigner.

Parmi eux, Philippe. Il aimerait bien pouvoir récupérer sa voiture ou son scooter pour les utiliser ce week-end. Cet habitant de l'immeuble voisin a été témoin de l'incendie pendant la nuit. "La fumée s'échappait par les ouvertures du parking, c'était assez impressionnant' confie-t-il. Mais il n'est pas étonné : "Le parking s’est énormément dégradé ces derniers mois, il y a des squatters, il y a des trafics de drogue. Les derniers étages ne sont plus utilisables, tout est détruit, ce n’est pas étonnant qu’il arrive ce genre de choses". 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité