• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Strasbourg, ville la plus attractive de France selon le classement de l'hebdomadaire “Le Point”

Strasbourg, entre tradition et innovation / © C. Munsch - France 3 Alsace
Strasbourg, entre tradition et innovation / © C. Munsch - France 3 Alsace

Dans un guide de 100 pages, l'hebdomadaire "Le Point" propose un classement des 70 villes les plus attractives de France. En tête de peloton : Strasbourg de par son positionnement frontalier et sa qualité de vie.
 

Par Sabine Pfeiffer

Dans quelle ville fait-il bon travailler et vivre ? Le magazine Le Point vient de publier son palmarès annuel des villes les plus attractives de France. Il s'est intéressé à 70 aglomérations de plus de 80.000 habitants, à partir de trois grands thèmes: dynamisme économique, mobilité et connectivité, et qualité de vie. Verdict : c'est la capitale alsacienne qui se retrouve sur la première marche du podium pour les villes de plus de 250.000 habitants. En effet, ses atouts sont nombreux : la ligne TGV Est, son positionnement frontalier, ses efforts sur la connectivité (gros succès du plan fibre optique, du développement de la 4G et du très haut débit), son attractivité touristique et ses points forts concernant la qualité de vie (niveau de pollution de l'air et réseau de pistes cyclables). 


Une qualité de vie garantie

"Sans crier gare, la capitale alsacienne a pris, cette année, la tête de notre palmarès" explique l'hebdomadaire. En 2019, Strasbourg passe devant les métropoles habituées aux premières places, comme Nantes, ou Bordeaux. Une victoire due en premier lieu à "la qualité de vie qu'elle garantit à ses habitants" : événements culturels à foison, "pas moins de 9.000" par an, selon le magazine, présence d'institutions culturelles renommées (Opéra national du Rhin, Théâtre national de Strasbourg et théâtre du Maillon). Elle est aussi la championne des mobilités douces (nommée capitale du vélo en 2018 par la Fédération française des usagers de la bicyclette, et quatrième ville cyclable du monde selon le classement de Copenhague). En outre, ses 344 hectares de parcs et de jardins, la présence de sa rivière, l'Ill, et son programme zéro pesticides contribuent à en faire une ville verte. 


Un bel élan économique

En terme de dynamisme économique, l'Eurométropole n'arrive qu'en sixième position. Mais elle est première pour le nombre d'implantations d'entreprises étrangères, et considérée comme seconde place bancaire de France. En outre, elle renforce son action en direction de l'entreprenariat, dans l'aide à la création et la reprise d'entreprises, et depuis début 2019, huit ambassadeurs issus du monde économique, sportif et associatif ont été chargés de doper son rayonnement économique dans les salons et les manifestations internationales. Sans oublier la nouvelle ligne de tram vers Kehl, en Allemagne, inaugurée en 2017, qui témoigne de son ouverture vers nos voisins d'Outre-Rhin.
  
Des quartiers en pleine mutation / © C. Munsch - France 3 Alsace
Des quartiers en pleine mutation / © C. Munsch - France 3 Alsace



Patrimoine et innovation vont de pair

A côté de ses atouts historiques et architecturaux (son patrimoine exceptionnel, classé à l'Unesco, fait le bonheur des touristes), l'Eurométropole est aussi très novatrices. C'est l'une des métropoles les plus connectées de France. Et son université, ses nombreux laboratoires de recherche, (3000 chercheurs), ses quatre prix Nobel et ses quatre pôles de compétitivité contribuent à asseoir sa réputation. "Je crois que nous avons réussi une alchimie pas si fréquente entre la préservation du patrimoine et le développement de la ville", a estimé le maire de Strasbourg, Roland Ries, interrogé par l'une de nos équipes ce mercredi 12 mai. Il s'est dit très heureux de ce palmarès, tout en précisant : "C'est le résultat des politiques menées depuis de nombreuses années, cela ne se fait pas du jour au lendemain." 

Mais une première place n'est jamais définitivement acquise. Car comme le précise le magazine Le Point, "un palmarès n'est qu'une photographie, faite avec des indicateurs récents, multiples et non exhaustifs, et peut donc varier d'une année sur l'autre." D'ici 2020, pour Strasbourg et toutes les autres 70 villes concernées par le classement, la donne pourra à nouveau changer. Cette année, dans la catégorie des 47 villes de moins de 250.000 habitants, Colmar s'est retrouvée en 11e, et Mulhouse en 22e position.

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus