Vélhop, les vélos en libre-service plus chers à Strasbourg dès aujourd'hui

A partir du 1er aout, les Vélhop, les vélos en libre accès à Strasbourg vont coûter plus chers à la location. La ville explique que les tarifs n'ont pas évolué depuis 2017. Désormais, il faudra donc payer plus cher.

Pour une journée de location d'un Vélhop, il faudra compter 7 euros à partir du 1er août, soit 1 euro d'augmentation. Sur un mois, C'est 25 euros au lieu de 23. Et sur un an, l'addition se monte à 108 euros contre 84 auparavant. 

Globalement, il y a donc bien une augmentation, même si la Ville préfère évoquer une nouvelle offre de service, à commencer par une nouvelle vitrine : un site internet complètement remanié, et l'annonce d'une flotte de vélo remaniée à partir de septembre : plus de vélos-cargos, plus de vélos à assistance électrique, des vélos adaptés pour les personnes à mobilité réduite et des vélos d'apprentissage pour les enfants.

Sur le papier, il semble que personne ne soit oublié. D'ailleurs, la Ville précise qu'elle entend proposer une offre adaptée à tous les profils. Mais le tout, globalement plus cher. La municipalité met cependant en avant un tarif solidaire, avec une remise de 50% sur le prix pratiqué pour les particuliers, pour les personnes pouvant justifier d’un revenu fiscal de référence inférieur ou égal à 6 358 €.

Une simplification ? 

Selon les explications de Strasbourg Mobilités, cette évolution des tarifs serait en fait une simplification. Exit la progressivité, il y aura désormais un tarif pour les adultes, un tarif pour les enfants et un demi-tarif pour les bas revenus. 

Autre règle qui va également bouleverser les habitudes : il ne sera plus possible de louer un Vélhop au-delà d'une année. Cette formule permet de tester la pratique du vélo avant de passer à une acquisition personnelle, explique-t-on du côté de Strasbourg Mobilités. Une façon de régler le problème récurrent de la pénurie de vélos et des listes d'attente qui s'allongent.

D'autant que l'ambition est de favoriser l'usage en dehors de Strasbourg, en première et deuxième couronne. Dix-huit stations en libre-service supplémentaires seront disponibles dans l'Eurmétropole et des agences mobiles pourront s'implanter ponctuellement dans les communes limitrophes mais aussi dans les quartiers prioritaires. Avec la possibilité de réserver en click and collect.

Bref, une offre étoffée et étendue, mais des tarifs revus à la hausse. À chacun d'y voir un verre à moitié plein...  ou à moitié vide.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité