• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Un grand ramassage des peurs à Wissembourg et Soultz-sous-Forêt

Equipés de leur poubelle rouge, de leurs manuels et de leur verve, Loïc, Antoine et Joris sont trois des lycéens de 1ere STMG du Lycée Stanislas de Wissembourg à aller collecter les peurs des habitants. / © C. Moreau / France 3 Alsace
Equipés de leur poubelle rouge, de leurs manuels et de leur verve, Loïc, Antoine et Joris sont trois des lycéens de 1ere STMG du Lycée Stanislas de Wissembourg à aller collecter les peurs des habitants. / © C. Moreau / France 3 Alsace

Depuis deux ans est mené dans le nord de l’Alsace un projet insolite, ambitieux et inédit dans la région : un grand ramassage des peurs – le GRDP. Une opération initiée par les salles culturelles de la Nef et de la Saline.

Par Caroline Moreau

Pendant plusieurs semaines, les habitants de Soultz-Sous-Forêt et de Wissembourg ont vu passer de drôles de poubelles rouges dans les rues, les commerces, les restaurants.

© C. Moreau / France 3 Alsace Ces poubelles rouges sont des containers de peurs. Pour ramasser les frousses, les élèves de la classe de 1ere STMG (Sciences et techniques de management et de gestion) du lycée Stanislas de Wissembourg ont été nommés « ambassadeurs du Grand ramassage des peurs ». Les intégrer dans le projet était une volonté des initiateurs de l’opération, pour responsabiliser ces jeunes et les associer à un projet au long cours. Ces lycéens sont allés à la rencontre des habitants pour leur distribuer des "manuels du froussard courageux" à remplir et à jeter dans les containers à peurs disséminés un peu partout dans les deux villes.

Aucun public n’a été oublié : ainsi des collecteurs de peurs  - les comédiens de la troupe de théâtre Facteurs Communs - ont animé des ateliers dans des écoles, des maisons de retraite, des associations, des CAT. Ces ateliers étaient l’occasion de réfléchir au thème de la peur, de les formuler et de les dompter avec des outils tels que le mime, la danse, la musique, le dessin, l’expression orale et l’écriture.

Quelle meilleure façon d'exorciser les monstres que de les dessiner ? / © C. Moreau / France 3 Alsace
Quelle meilleure façon d'exorciser les monstres que de les dessiner ? / © C. Moreau / France 3 Alsace

Ce grand ramassage des peurs est un concept qui a déjà été initié dans d’autres villes de France, à Laval, Narbonne ou encore à Dijon. Ces expériences ont séduit la Nef et la Saline. Les deux salles ont décidé de se rapprocher et de faire programmation commune au lancement de la saison 2015-2016. Pour célébrer cette fusion, elles voulaient mener un projet commun et fédérateur. Le thème de la peur et cet exercice de grande collecte leur a paru évident. Car la peur est une sensation qui parle à tout le monde. Les peurs peuvent être intimes ou collectives, naïves ou profondes, amènent les gens à discuter, à échanger, à se raconter. Un thème fédérateur, créateur de lien : c’est ce que recherchaient les deux salles dans ce territoire du nord de l’Alsace quelque peu isolé selon certains de ses habitants, où la peur de l’autre peut être une réalité.

Le concept en clip, avec le metteur en scène David Martins

Ce grand ramassage a pris fin le 7 avril. 3000 peurs ont été collectées. Elles vont être récupérées par des comédiens de la troupe alsacienne Facteurs Communs qui vont toiletter et recycler ces peurs. 
Route 67 : les collecteurs de peurs
Route 67 nous conduit aujourd'hui dans le Nord de l'Alsace où une vaste opération de ramassage des peurs a été initiée. Tous les habitants de Wissembourg et de Soultz-sous-forêt sont invités à réflechir à leurs peurs, à les écrire et à les faire recycler. Une idée des plus originale initiée par les salles culturelles des deux communes, la Nef et la Saline, pour marquer le coup du rapprochement opéré il y a un an entre les deux salles.... Autant dire que leur premier projet commun ne passe pas inaperçu. Le ramassage proprement dit est achevé depuis quelques jours. Il donnera lieu à un spectacle.  - France 3 Alsace - C.Moreau, C.Peyrot et C.Bauemler
La restitution de ce grand recyclage des peurs donnera lieu à un spectacle donné :le samedi 28 mai à 20h30
le dimanche 29 mai à 17h

Vendredi 3 juin à 14h
Samedi 4 juin à 20h30

Entrée libre sur réservation, dans la limite des dates disponibles
La Saline : 03.88.80.47.25 – La Nef : 03.88.94.11.13

Des membres de Facteurs Communs avec 3 lycéens ambassadeurs du projet et la directrice de la Nef Marie-Aude Schaller / © C. Moreau / France 3 Alsace
Des membres de Facteurs Communs avec 3 lycéens ambassadeurs du projet et la directrice de la Nef Marie-Aude Schaller / © C. Moreau / France 3 Alsace


Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus