Cet article date de plus de 4 ans

Cernay : les supporters des Experts ont vibré jusqu'au bout

Les Bleus se sont inclinés en finale dimanche soir contre une équipe danoise très en forme. Au centre sportif de Cernay, la ville d'origine du gardien des Experts Thierry Meyer où un écran géant avait été installé, les 150 supporters présents ont vibré avant de repartir le coeur un peu lourd.
Jean-Paul Omeyer, père de Thierry Omeyer
Jean-Paul Omeyer, père de Thierry Omeyer
Le Danemark a déjoué tous les pronostics en mettant fin au règne olympique des handballeurs français, pourtant grandissimes favoris, grâce à son succès 28 à 26 dimanche en finale des Jeux de Rio. La déception est énorme pour Nikola Karabatic et ses coéquipiers qui visaient une troisième médaille d'or consécutive, un exploit jamais accompli chez les messieurs. Seules les Danoises l'ont réalisé entre la fin des années 1990 et le début des années 2000. Cette défaite face à leur victime favorite marque la fin d'une fabuleuse série. Car, sous la direction de Claude Onesta, les Bleus avaient jusqu'ici remporté toutes leurs finales depuis dix ans (8 au total): trois en Championnat du monde, trois lors de l'Euro et donc deux aux jeux Olympiques.

A Cernay forcément, la famille et les supporters de Thierry Omeyer, l'emblématique gardien des Experts, ont suivi le match avec beaucoup d'émotion.

durée de la vidéo: 01 min 52
Cernay : les supporters des Experts ont vibré jusqu'au bout ©France 3 Alsace

La réaction de Thierry Omeyer, gardien de l'équipe de France vice-championne olympique)

"On a donné tout ce qu'on pouvait, on a fait le maximum, on est revenu à un but à la fin, mais il nous en a manqué un peu pour aller décrocher une nouvelle médaille d'or. A chaud, c'est difficile de dire ce qui a manqué, quelques détails, un peu devant, un peu derrière. C'était mes derniers Jeux, mais ça reste une belle médaille quand même. Un podium olympique, c'est quelque chose de grand. (A propos du Mondial en France ) C'est dans six mois, on en reparlera plus tard. Mais bien sûr que j'ai toujours envie d'y aller, il n'y a pas de souci de ce côté là." 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport handball