Un homme blessé par balle au commissariat de Charleville-Mézières après avoir agressé une policière

Un homme de 52 ans a agressé au couteau une gardienne de la paix au commissariat Jean Jaurès de Charleville-Mézières. Les policiers ont tenté de le neutraliser. Il a fait l'objet d'un tir. L'homme a été blessé. La policière n'a pas été blessée. Les faits se sont produits dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 Juillet.

La scène s'est produite au commissariat de Charleville-Mézières, 36 avenue Jean Jaurès, dans les Ardennes dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 juillet.

D'après la Procureure de Charleville-Mézières, Magali Josse, : "Le 24 juillet 2023, vers 1h50 du matin, un individu né en 1971 s'est présenté seul à l’accueil du commissariat de Charleville-Mézières. Au cours de l'échange avec la fonctionnaire de police en charge de l'accueil, sur les motifs de sa venue, l'individu a sorti un couteau et a tenté de porter un coup à la gardienne de la paix" explique t'elle par communiqué. "Un policier est venu en renfort. L'individu a répété ses agissements à son encontre en tentant de lui porter un coup de couteau. Un troisième fonctionnaire de police, intervenant au secours de ses collègues, a fait usage de son arme à feu, à une seule reprise, blessant l'individu au niveau de la hanche.
Les fonctionnaires de police ont de suite porté les premiers soins à l’individu, avant l’arrivée des services de secours; le mis en cause a été transporté à l'hôpital où il a été opéré.
Le parquet de Charleville-Mézières a ouvert immédiatement une enquête de flagrance du chef de tentative de meurtre à l'encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique avec saisine de la DTPJ pour la suite des investigations".

Lors de cette agression, aucun fonctionnaire de police n'a été blessé physiquement par l'individu

Magali Josse, Procureure de la République de Charleville-Mézières


Dans le même temps, afin de déterminer les circonstances exactes de la sortie et de l'usage d'une arme à feu par le fonctionnaire de police, l'IGPN de l'antenne de Metz a été saisie.
Lors de cette agression, aucun fonctionnaire de police n'a été blessé physiquement par l'individu. Compte tenu du contexte, un soutien psychologique immédiat a pu être mis en place.
Le parquet de Charleville-Mézières s'est dessaisi ce jour au profit du pôle criminel de Reims pour les suites de l'enquête ouverte du chef de tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique. Les investigations vont se poursuivre afin notamment d'approfondir le déroulement des faits, d'éclairer la personnalité du mis en cause ainsi le mobile de son passage à l'acte. La magistrate de permanence du parquet, puis la procureure de la République du tribunal judiciaire de Charleville-Mézières se sont rendues sur place afin de témoigner leur soutien aux forces de l'ordre".

Dans un tweet publié ce lundi matin, le maire de Charleville-Mézières, Boris Ravignon, écrit sa "totale solidarité avec les policiers (...) agressés cette nuit à l'arme blanche, dans les murs du commissariat. Au nom des Carolomacériens, je les félicite pour leur courage et leur professionnalisme face à un individu dangereux et déterminé qu'ils ont su neutraliser".

"Nous apportons tout notre soutien à nos trois collègues intervenants ainsi qu'à tous les policiers ardennais" nous confie Ludovic Chapoutier, représentant du syndicat Police Unité SGP FO Police.

L'individu de 52 ans, blessé à une hanche aurait été opéré ce lundi. D'après nos confrères de France Bleu Champagne, il serait né dans la Marne et aurait fait récemment un séjour en psychiatrie. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité