Coronavirus : Pentecôte à Wissembourg, Streisselhochzeit à Seebach, tout est annulé !

C’est confirmé, les fêtes les plus importantes de l’Outre-Forêt, sont annulées. Même si certaines, comme la Streisselhochzeit, étaient prévues mi-juillet, la situation sanitaire n’offre pas les garanties suffisantes pour faire la fête sereinement.
 

Cette année, le mariage traditionnel de la Streisselhochzeit n'aura pas lieu
Cette année, le mariage traditionnel de la Streisselhochzeit n'aura pas lieu © Streisselhochzeit
« C’est troublant et émouvant d’avoir à annuler. Annuler une Streiss, c’est pas rien, c’est un vrai crève-cœur », nous dit Nicolas Fischer, le président de l’ACT, l’Association culture et tradition, organisatrice de l’évènement. Ici, dans le grand nord alsacien, tout le monde l’appelle la Streiss, diminutif de Streisselhochzeit, un petit nom affectueux pour désigner une fête qui mobilise un comité d’organisation conséquent et pas moins de 900 bénévoles. Annuler une Streiss…l’impensable a eu lieu pour la première fois en 40 ans d’existence.

La Streiss c’est trois jours de fête, des cours de fermes ouvertes qui servent les spécialités locales comme les Dampfnudle, un défilé folklorique magnifique et authentique, un mariage à l’ancienne sur le parvis de la mairie, le tout, dans ce qui est, sans aucune objectivité de ma part, le plus beau village d’Alsace du Nord (j’aime également beaucoup sa voisine, la commune de Hunspach pour laquelle j’ai évidemment votée dans le cadre du concours « Le village préféré des Français »). Mais Seebach a ce supplément d’énergie, pour le meilleur et pour le pire d’ailleurs, comme en attestent les soubresauts électoraux et associatifs des dernières années dans la commune.
Annuler une Streiss, c'est pas rien
- Nicolas Fischer, président de l’ACT

Pas de Streiss donc du 17 au 19 juillet prochain. « Sur trois jours, l’an dernier, poursuit Nicolas Fischer, nous avons accueilli plus de 20.000 personnes. Nous ne pouvions pas prendre le risque de créer un nouveau foyer de contagion du covid19. Depuis le début de la crise, nous avons consulté le comité d’organisation, le maire,  les personnels de santé. Nous avons pris cette décision. Tout le monde l’a bien acceptée. Tout le monde fait preuve d’une lucidité partagée. Et le discours d’Emmanuel Macron hier soir, nous donne raison. Et puis, parmi nos bénévoles, nous avons beaucoup de travailleurs frontaliers. Leurs entreprises leur demandent de poser des vacances maintenant. Ils ne pourront donc pas en prendre cet été. Il leur aurait été impossible de trouver du temps pour nous aider. Des employeurs du secteur ont également dit à leurs salariés que cet été, il faudra rattraper le temps perdu donc, pas de vacances».
 
La Streisselhochzeit reviendra en grand l'année prochaine pour son 40ème anniversaire
La Streisselhochzeit reviendra en grand l'année prochaine pour son 40ème anniversaire © DR Streisselhochzeit

Sur son site internet, le comité d’organisation communique déjà sur une information importante et réconfortante, la Streisselhochzeit fêtera son 40ème anniversaire, l’année prochaine, les 23, 24 et 25 juillet 2021, une belle pirouette comme dans une danse traditionnelle alsacienne.

A Wissembourg, ce n'est pas juste une fête qui est annulée mais ce sont près de 70 manifestations 

A 10 kilomètres de là, à Wissembourg, 7.500 habitants, c’est aussi, la soupe à la grimace. Non seulement les fêtes de la Pentecôte, trois jours de concerts et défilé, mais aussi les courses de chevaux de la Hardt, la fête foraine, le traditionnel feu d’artifice, TOUT est annulé. Quand j’appelle Christian Gliech, maire de la commune, il m’invite à lire le communiqué publié sur le site internet de la ville.
 
La place devant l'hôtel de ville de Wissembourg accueille habituellement les festivités de la Pentecôte
La place devant l'hôtel de ville de Wissembourg accueille habituellement les festivités de la Pentecôte © Régine Willhelm


Car, en plus des fêtes de la Pentecôte qui attirent chaque années jusqu’à 25.000 personnes, ce sont toutes les animations locales qui seront supprimées, du tournoi de football à la fête du tennis, le loto-bingo prévu le 25 avril, la bourse aux plantes, les représentations théâtrales…la liste est longue, près de 70 évènements qui auraient attirés du public, trop de public. Même le train touristique restera au garage. Plus embêtant, la piscine découverte de la ville n’ouvrira pas de tout l’été. « Nous sommes en retard sur les travaux prévus. Ça ne servirait à rien de dépenser 30 à 50.000 euros pour n’ouvrir que trois semaines au mois d’août ».
L’été dans le nord de la région sera donc loin d’être festif. Mais Christian Gliech laisse une porte entrouverte : « je ne veux pas créer de faux espoirs mais peut-être qu’au mois d’août, on pourrait organiser une petite fête avec les communes des alentours…On le fera, si c’est possible ».
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société culture fêtes locales événements sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter