Cet article date de plus de 3 ans

Découvrez le château de Fléville avec les Fines lames de Stanislas

Les Fines lames de Stanislas, la troupe d'escrime artistique issue du Cercle d'escrime de Vandœuvre-lès-Nancy, sort de sa salle d'entrainement les dimanches d'été pour faire vivre les visites guidées du château de Fléville, à quelques kilomètres de Nancy.
EN GARDE! Quand vous arrivez dans la cour du château de Fléville certains dimanches d'été, vous êtes accueillis par une haie d'honneur de chevaliers en armes.
Il s'agit de la troupe des Fines lames de Stanislas.
Ils pratiquent l'escrime artistique en salle toute l'année. Et ont proposé à la comtesse de Lambel, propriétaire des lieux, d'animer les visites guidées.


Un donjon de 1320

Fléville, à quelques kilomètres de Nancy, est un lieu chargé d'histoire. Il possède le seul donjon féodal encore préservé de Lorraine. C'est l'intervention de Louis XIII qui lui aurait évité la destruction pendant la guerre de 30 ans.
C'est Nicolas de Lutzelbourg qui lui a ajouté sa façade renaissance au XVIème siècle.


Château de famille

Depuis 2 siècles, c'est la famille de Lambel qui l'habite.
"On cherche à ce que ce ne soit pas un musée", explique le comte Alexandre de Lambel,

"Les touristes visitent un château mais surtout une maison dans laquelle une famille prend ses repas chaque jour."
 

Pascal Daize, le maître d'armes de la troupe des Fines lames est aux anges: ​​​ "On se noie dans ce décor admirable"


Le château de Fléville est ouvert tous les jours en août de 14h à 19h.
​Les représentations des Fines lames de Stanislas ont lieu les dimanche 5 août, 2 septembre et 7 octobre.


Cliquez ici pour découvrir les Fines lames de Stanislas
Cliquez ici pour préparer votre visite au château de Fléville
 

 

Stanislas en visite politique
Le 5 juillet 1758, Anne de Beauvau, marquise des Armoises, reçoit un invité de marque. Le duc de Lorraine Stanislas, ancien roi de Pologne, est de passage au château pour une visite politique. La réunion a lieu dans la salle des blasons. Stanislas passera la nuit dans la chambre contiguë.
Ses armoiries ont été peintes sur le plafond de la chambre et une statue de cire de Stanislas, fabriquée par l'illustre Musée Grévin, y trône. Elle serait cependant moins corpulente que ne l'était le duc, très friand de madeleines et de babas.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire sorties et loisirs escrime sport