Déraillement du TGV à Eckwersheim : 3 mises en examen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Avec AFP

Trois salariés de la SNCF et d'une filiale ont été mis en examen pour homicides involontaires dans l'enquête sur le déraillement du TGV à Eckwersheim, en 2015 qui avait 11 morts

Trois salariés de la SNCF et de sa filiale Systra ont été mis en examen le 12 octobre pour homicides et blessures involontaires dans le premier déraillement mortel d'un TGV en France. Entendus en garde à vue, ce lundi 10 octobre, par les gendarmes de la section de recherches de Strasbourg, ont été placés sous contrôle judiciaire.

durée de la vidéo: 01 min 51
Déraillement du TGV à Eckwersheim: 3 mises en examen ©France 3 Alsace


Le 14 novembre 2015, à Eckwersheim, en quittant les rails,  les rames du TGV avaient été trainées sur plusieurs dizaines de mètres en contrebas d'un pont. Bilan : 11 morts et 42 blessés. 

Mi-février, une note d'étape du Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT) avait estimé que "la vitesse très excessive de la rame d'essai" était la "cause unique" du déraillement" du TGV à Eckwersheim


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité