Elections municipales en Alsace : des électeurs expliquent pourquoi ils iront voter (ou pas) le 28 juin

Les électeurs sont appelés aux urnes le 28 juin pour le second tour des élections municipales, reporté à cause de l'épidémie de covid19. En Alsace, 72 communes doivent encore élire un conseil municipal. Les électeurs vont-ils se déplacer? 
 
Quel sera le niveau de participation de ce deuxième tour ? C'est l'une des grandes inconnues du 28 juin
Quel sera le niveau de participation de ce deuxième tour ? C'est l'une des grandes inconnues du 28 juin © MiKAEL ANISSET / Maxppp
Ils ont décidé de ne pas y aller cette fois-ci : trop tôt, trop risqué, le coronavirus circulant encore selon eux. Ou bien, au contraire, le devoir civique est plus fort et les conditions sanitaires plus favorables. Des électeurs alsaciens ont expliqué leur choix d'aller ou non voter le 28 juin prochain pour le second tour des élections municipales, reporté pour cause d'épidémie de Covid-19.
 
Ils ont décidé d'aller voter le 28 juin car les conditions sanitaires sont plus favorables.
Ils ont décidé d'aller voter le 28 juin car les conditions sanitaires sont plus favorables. © Vanessa MEYER /Maxppp


Cette fois-ci, j'irai voter au second tour


Aziz M. n'est pas allé voter le 15 mars lors du premier tour, considérant que les conditions sanitaires n'étaient pas réunies à l'époque. Ce travailleur indépendant de 35 ans ira voter au second tour le 28 juin prochain pour élire le conseil municipal strasbourgeois. "Je pense que nous sommes mieux armés et surtout équipés face au coronavirus. Je me déplacerai avec mon stylo et mon masque. Les résultats du premier tour m'ont convaincu d'aller voter."

Même constat pour Julie G., chargée de clientèle et maman de 2 enfants La jeune femme ne s'est pas rendue dans son bureau de vote le 15 mars "trop flippée par l'inconnu", mais est prête aujourd'hui à remplir son devoir civique, l'épidémie étant selon elle "derrière nous"

 

Masque, gants, et stylos, armés pour aller voter.
Masque, gants, et stylos, armés pour aller voter. © Lionel VADAM / Maxppp

Mon devoir de citoyen d'abord !

Krystèle H, elle a voté au premier tour, elle votera également pour le second. "Bien sûr, j'ai pris toutes les précautions nécessaires la première fois, masques, mon stylo et mes gants. Je ferai de même le 28 juin. J'y vais sans crainte et déterminée à remplir mon devoir de citoyen".

 

Krystèle H. ira voter au second tour, comme pour le premier. Equipée.
Krystèle H. ira voter au second tour, comme pour le premier. Equipée. © Document remis


Le virus circule encore, pour moi c'est non !

"Trop tôt, encore trop dangereux" pour Séverine B. responsable d'un centre de formation au nord de Strasbourg. "Les élections municipales auraient dûes être reportées intégralement à la fin de l'année, ou 2021. Je ne me mettrais pas en situation de danger et je ne veux pas mettre les autres en situation de danger".  La Bas-Rhinoise n'est pas rassurée par les mesures de sécurité qui seront prises dans les bureaux de votes. Comme le 15 mars, tant pis pour le devoir citoyen. 

Sarah B. maman d'une petite fille de 2 ans ne veut pas prendre de risque. Elle n'a pas voté au premier tour, et ne pense pas se déplacer aux urnes le 28 juin. "Je souhaite d’abord voir l’évolution de cette crise sanitaire, c’est en quelque sorte un rassemblement d’aller voter. Il est encore prématuré pour ma part de réorganiser ce deuxième tour en sachant que nous somme en zone rouge et que ce n’est que le début du déconfinement."
 


Mon maire a été élu au premier tour

Dans le Haut-Rhin, Ceylan E.  n'ira pas voter le 28 juin puisque pas de second tour dans sa commune. Saint-Louis a déjà un conseil municipal élu dès le premier tour le 15 mars dernier.
Ceylan E. n'ira pas voter le 28 juin son maire a déjà été élu au premier tour.
Ceylan E. n'ira pas voter le 28 juin son maire a déjà été élu au premier tour. © Document remis

Un conseil municipal endueillé. Quelques jours après les élections, le maire sortant, réelu est décédé du Covid-19. "C'est terrible. Je n'en reviens toujours pas", explique la travailleuse frontalière. "Et s'il y avait eu un second tour j'y serais allée même si je ne me suis pas déplacée le 15 mars par peur du virus. L'épidémie regresse dans notre département."


Sandra R. n'aura pas besoin de se rendre aux urnes le 28 juin. A Entzheim, le maire et le conseil municipal sortant ont été élu dès le premier tour (1 seule liste en lice dans la commune). Un soulagement pour la jeune femme de 35 ans. "Ca m'évite un cas de conscience. Car si un deuxième tour devait avoir lieu dans ma commune, nous ne serions sans doute pas pas allé voter, simplement pour limiter les risques de transmission du virus".


En Alsace, 734 communes ont déjà un conseil municipal élu -dès le premier tour qui s'est tenu le 15 mars dernier-, un second tour est nécessaire pour 72 autres communes de la région.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections coronavirus/covid-19 santé société déconfinement