grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50 sur France 3 Alsace
Logo de l'émission Rund Um

La chapelle de la rencontre entame une nouvelle mue

La chapelle de la rencontre au milieu du quartier du Port du Rhin / © Arnaud Rapp
La chapelle de la rencontre au milieu du quartier du Port du Rhin / © Arnaud Rapp

C'est une toute petite chapelle au milieu du quartier du Port de Rhin de Strasbourg. Elle s'appelle la chapelle de la rencontre. Elle deviendra le premier lieu de culte franco-allemand de la communauté protestante après un important chantier de rénovation. 

Par Noémie Gaschy

Tout le monde a encore en mémoire ces images d'avril 2009 quand des casseurs, rassemblés à Strasbourg en marge du sommet de l'OTAN, ont saccagé le quartier du Port du Rhin mettant le feu à la pharmacie, à l'Office du tourisme ainsi qu'à un hôtel. Beaucoup d'habitants de Strasbourg et surtout du quartier, ont eu peur ce jour-là pour leur logement, les écoles de leurs enfants, certains ont eu peur aussi pour leurs églises. Modestes bâtiments, les églises catholiques et protestantes situées l'une en face de l'autre ont été épargnées ce jour-là. Quelques graffitis ont été dessinés sur l'église de la rencontre. Des témoins racontent que des individus ont essayé de forcer la porte de cette église protestante. La porte a été changée et l'extérieur de l'édifice repeint.

L'incident de la pharmacie du Port du Rhin en avril 2009 / © Archives France 3 Alsace
L'incident de la pharmacie du Port du Rhin en avril 2009 / © Archives France 3 Alsace

Reste que 73 ans après sa construction, ce bâtiment n'a jamais fait l'objet d'une restauration d'envergure. Dans le choeur, les murs se fissurent. Les modestes dalles en plastique au sol se décollent. L'orgue a été désossé. Le chauffage supprimé car non conforme aux normes de sécurité. 

Et pourtant cette chapelle est belle. La charpente de l'édifice, visible de l'intérieur, est très pentue à l'image de certaines chapelles alpines suisses, architecture dont, nous dit-on, elle est inspirée. La simplicité de ses lignes est presqu'apaisante.

Cette chapelle appartient à la paroisse protestante de Saint Matthieu située à peine quelques kilomètres plus loin vers le quartier de l'Esplanade. Inoccupée en hiver du fait de l'absence de chauffage, elle fait l'objet de quelques rassemblements au printemps et en été. Aujourd'hui, les églises protestantes d'Alsace et de Lorraine et leur homologue de l'autre côté du Rhin, dans le pays de Bade, ont l'intention d'en faire la première église franco-allemande gérée par une équipe de pasteurs franco-allemande. Une démarche qui parait évidente tout près du Jardin des deux rives. Ce sera d'ailleurs une première en Alsace.

La paroisse sera dirigée par Roos Van De Keere, pasteure belge venue en Alsace il y quelques années, et Günther Ihle de Kehl. Leur premier objectif est de restaurer la chapelle: réfection du toit, isolation, mise en place d'un chauffage au sol...Leur deuxième objectif sera d'insuffler de la vie à cet édifice, d'en faire un lieu de rencontre franco-allemand mais aussi ouvert sur toutes les cultures et religions de ce quartier populaire.

Roos Van De Keere souhaite développer des cultes à hauteur d'enfants. Pour ce faire, les bancs alignés seront enlevés pour laisser place à des chaises amovibles. Un lieu de culte à géométrie variable, oecuménique, animé par l'esprit de Taizé, la simplicité de ses chansons.

Ross Van De Keere et Günter Ihle, les pasteurs en charge de l'église de la rencontre / © Arnaud Rapp
Ross Van De Keere et Günter Ihle, les pasteurs en charge de l'église de la rencontre / © Arnaud Rapp

Pour l'heure, le projet de restauration est estimé à 700 000 euros. 400 000 euros ont déjà été récoltés. Des demandes de subventions vont être adressées aux collectivités territoriales. Un appel au don est lancé. Les travaux devraient durer une année.

Pour plus d'informations:

www.chapelledelarencontre.eu