Cet article date de plus de 5 ans

Etat d'urgence : les frontières sont fermées en Lorraine

Décrété peu avant minuit vendredi 13 novembre 2015 par le Président de la République François Hollande, l'état d'urgence concerne l'ensemble du territoire français. Et en particulier la Lorraine en raison de la fermeture des frontières.



L'état d'urgence (voir ci-dessous) et la fermeture des frontières ont été décidés vendredi 13 novembre 2015 par le président de la République François Hollande alors que des attentats terroristes à Paris ont fait plusieurs dizaines de morts.

La fermeture des frontières concerne particulièrement la Lorraine, limitrophe avec l'Allemagne, la Belgique et le Luxembourg.

"J'ai décidé la fermeture des frontières pour appréhender les meurtriers s'ils voulaient quitter le territoire." François Hollande, Président de la République







Sur cette photo de Jean-Pierre Petitcolas, journaliste à France 3 Lorraine prise à 2h cette nuit, la circulation restait normale à hauteur de Zoufftgen à la frontière franco-luxembourgeoise

Une fermeture qui est prévue par les accords de Schengen, les contrôles avaient été déjà exceptionnellement rétablis
dans la perspective de la tenue de la COP 21 à la fin du mois de novembre.

Suivez nos éditions de samedi sur France 3 Lorraine pour plus de précisions sur les conséquences concrètes de ces mesures dans les heures et les jours qui viennent.




La déclaration du président de la République



L'Etat d'urgence

La déclaration de l'état d'urgence donne pouvoir aux préfets :
- d'interdire la circulation des personnes ou des véhicules dans certains lieux
- d'instituer des zones de protection ou de sécurité où le séjour des personnes est réglementé
- d'interdire le séjour dans tout ou partie du département à toute personne cherchant à entraver, de quelque manière que ce soit, l'action des pouvoirs publics.

• Le ministre de l'intérieur ou les préfets peuvent ordonner la fermeture provisoire des salles de spectacles, débits de boissons et lieux de réunion de toute nature. Peuvent être également interdites, à titre général ou particulier, les réunions de nature à provoquer ou à entretenir le désordre.
L'état d'urgence est déclaré par décret en Conseil des ministres sur le fondement de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955. Sa prorogation au-delà de douze jours ne peut être autorisée que par la loi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers luxembourg international belgique allemagne attentats de paris