• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Gilets jaunes. 5e jour de mobilisation dans la Marne, l'Aube, les Ardennes et la Haute-Marne

A Saint-Dizier, 900 gilets jaunes ont manifesté dans les rues de la ville en ce 5e jour de mobilisation. / © France 3 Champagne-Ardenne / Stéphane Janescko
A Saint-Dizier, 900 gilets jaunes ont manifesté dans les rues de la ville en ce 5e jour de mobilisation. / © France 3 Champagne-Ardenne / Stéphane Janescko

En ce cinquième jour de mobilisation, les gilets jaunes poursuivent leurs actions dans tous les départements de Champagne-Ardenne. C'est en Haute-Marne et dans l'Aube que les manifestants restent le plus mobilisés, même si la Marne et les Ardennes comptent encore plusieurs points de blocages. 

Par Céline Lang

Les gilets jaunes poursuivent leur mobilisation en Champagne-Ardenne. Même si les points de blocages semblent être moins nombreux que les jours précédents (il est cependant difficile d'être parfaitement exhaustif sur ce point), certains barrages filtrants sont toujours en place, et ce depuis samedi. 

En Haute-Marne

  • Le département reste le plus mobilisé en Champagne-Ardenne. A 16 heures, la préfecture de la Marne faisait état de 15 points de blocages en Haute-Marne, dont 4 à Joinville, 4 à Saint-Dizier, 2 à Wassy, et un à Semoutiers, Valcourt, Hallignicourt, Provenchères-sur-Marne et Langres. La plupart de ces manifestations consistent en des barrages filtrants même si ce sont plutôt des rassemblements qui ont été organisés à Saint-Dizier et à Provenchères-sur-Marne. 
 
  • A Saint-Dizier, d'après notre journaliste sur place, 900 gilets jaunes se sont retrouvés dans les rues de la ville pour manifester. Une association a même été créée pour fédérer les gilets jaunes du département. 
 

    Dans l'Aube

    • Les gilets jaunes de Romilly-sur-Seine restent plus que jamais mobilisés, sans toutefois poursuivre les blocages au rond-point de la Belle-Idée. Une opération escargot a été organisée ce mercredi après-midi. Dès le début du mouvement, les manifestants avaient annoncé vouloir poursuivre le mouvement jusqu'au 2 décembre. 
     
    • Bloqué depuis plusieurs jours également, les gilets jaunes restent présents sur le rond-point d'accès à la zone industrielle et commerciale de Saint-Parres-Aux-Tertres près de Troyes. Ils ont cependant levé toute opération de barrage filtrant et laissent les automobilistes circuler librement. 
     
    • En ce 5e jour de mobilisation, un barrage filtrant était encore en fonctionnement à Torvilliers. Mais d'après nos confrères de l'Est Eclair, ce barrage devait être levé aux alentours de 17 heures sans pour autant que les gilets jaunes ne quittent les lieux.   

    La conseillère municipale et communautaire Debout la France Marie-Pierre Amilhau décrit une ambiance "bon enfant et déterminée" sur le barrage filtrant de Torvilliers dans l'Aube dans ce tweet : 
     

    Dans la Marne

    • A 11 heures, la préfecture du département décrivait "une circulation [qui] reste fluide aujourd'hui dans la Marne". A Châlons-en-Champagne,  les gilets jaunes étaient toujours présents sur le rond-point du Moulin Picot, créant quelques ralentissements. 
     
    • A Moeurs-Verdey, près de Sézanne, sur la RN4 en face de la station total, une quarantaine de personnes poursuivent le barrage filtrant mis en place dès samedi dernier. "Les gens se relaient nuit et jour pour poursuivre la mobilisation, raconte un des coordinateurs des gilets jaunes sur place. Une belle solidarité s'est mise en place, les habitants et les commerçants nous apportent de quoi tenir". A Moeurs, les gilets jaunes espèrent poursuivre le mouvement au moins jusqu'à samedi, jour de rassemblement parisien. 

    Dans les Ardennes 

    • A Revin, les gilets jaunes, s'étaient donné rendez-vous au rond-point de l'avenue Danton. Pas de blocage prévu à proprement parler, mais des distribution de tracts à destination de la population, d'après nos confrères de l'Union
     
    • A Sedan, suite à des appels au niveau national à bloquer les dépôts de carburant et les stations essence, une quarantaine de gilets jaunes ont tenté de bloquer l'accès aux stations situées au niveau de l'avenue de la Marne, avant d'être calmement délogés. Ils ont poursuivi leurs actions avec une opération escargot dans les rues de la cité ardennaise. 
    Notre consoeur de l'Union, Claire Martin-Delozanne, a filmé une partie de cette opération escargot, disponible dans ce tweet :
     


     

    Sur le même sujet

    Le mot de la fin pour Théau

    Les + Lus