Rumeurs de démantèlement du groupe de presse Ebra

© M. Ruch
© M. Ruch

Selon un article publié mercredi 11 janvier dans Le Figaro, le groupe de presse régionale Ebra serait en "démantèlement programmé". Mais la direction du Crédit Mutuel, propriétaire du groupe Ebra, dément cette information. Puis Le Figaro dément à son tour.

Par Florence Grandon

Le Figaro du 11 janvier 2017 annonce le démantèlement sans citer de quelle source elle tient cette information :

Tout devrait se précipiter avec le démantèlement programmé du premier groupe du marché, EBRA


Contactée par France 3 Alsace, la direction du Crédit Mutuel a démenti cette information qu'elle qualifie de "non-information".

il n'y a pas de démantèlement ni même de projet de démantèlement


nous a affirmé aujourd'hui Stéphanie Glémot, attachée de presse du Crédit Mutuel.

Et dans la journée, Le Figaro a finalement lui aussi démenti sa propre information, à 16h43, via une brève sur son site internet.

Est Bourgogne Rhône Alpes

Le groupe de presse EBRA (Est Bourgogne Rhône Alpes) a été créé en 2006 et depuis 2009, le Crédit mutuel en est le propriétaire unique. Il a racheté progressivement de nombreux titres de la presse quotidienne régionale, de Metz à Avignon, soit tout l'Est de la France.

Depuis plusieurs années, la banque a réorganisé ces journaux, mutualisant certains services, pour réduire les coûts. Elle a par exemple supprimé tous les services d'informations générales (les "Infos Génés") de ces journaux pour les centraliser dans le "BIG" (bureau d'information général), qui fournit en articles toutes les rédactions du groupe Ebra. Une standardisation et la disparition du pluralisme de l'information régionale qui inquiète les journalistes et certains lecteurs aussi. 

Rumeurs de fusions de certaines rédactions, voire de disparition de petits bureaux, annonces par voie de presse, démenties aussitôt en interne par la direction du Crédit Mutuel, refus de mener des discussions sur l'avenir des titres avec les instances du personnel. La banque semble faire avancer sa stratégie en cavalier seul.

Aujourd'hui, l'annonce dans le Figaro d'un "démantèlement programmé" inquiète les salariés du groupe, qui n'ont eu vent d'aucun démantèlement.

Le groupe EBRA :
L'Alsace et les Dernières Nouvelles d'Alsace font partie du groupe Ebra, comme 7 autres quotidiens régionaux : Le Républicain lorrain (Moselle), Vosges Matin (Vosges), L'Est républicain (Doubs, Haute-Saône, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Territoire de Belfort), Le Bien public (Côte-d'Or), Le Dauphiné libéré (Ardèche, Drôme, Hautes-Alpes, Haute-Savoie, Isère, Savoie), Vaucluse matin (Vaucluse), Le Journal de Saône-et-Loire (Saône-et-Loire) et Le Progrès (Ain, Haute-Loire, Jura, Loire, Rhône).


Pour aller plus loin :

Pourquoi la presse mutualise-t-elle ses rédactions ? (Stratégies)
Ebra, un empire de presse fragile dans l'Est de la France (La Croix)

Sur le même sujet

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus