Alsace : les brigades vertes veillent au respect des arrêtés anti-sécheresse

Publié le
Écrit par Michael Martin .

Alors que le Bas-Rhin et le Haut-Rhin, comme 60 autres départements en France, sont en état d'alerte maximum en raison de la sécheresse, les brigades vertes se voient confier une nouvelle mission : faire respecter les arrêtés de restriction d'usage de l'eau, avec plus de prévention que de répression.

Ce lundi 8 août 2022, Nicolas Krust et son équipe de la brigade verte interviennent à Soultz-Haut-Rhin, du côté du Rimbach. Le cours d'eau était à sec deux jours plus tôt, de nombreux poissons sont morts, "notamment des truites, qui sont les premières à souffrir du manque d'eau", précise le chef de brigade Nicolas Krust.

Depuis le passage au niveau crise (le degré maximal de gravité limitant l'usage de l'eau), aucun prélèvement n'est toléré dans les rivières. Les riverains sont donc priés de ne pas utiliser les pompes qui alimentent leur jardin. Pour l'instant, les brigades font de la prévention, mais elles peuvent dresser des procès-verbaux si les règles ne sont manifestement pas respectées.

Les agents ont par exemple établi des contraventions de 135€ à Westhalten (Haut-Rhin) pour des feux au sol. Avec les herbes sèches, la propagation d'un incendie est très probable.

C'est donc la nouvelle mission des brigades vertes du Haut-Rhin : s'assurer que les restrictions liées à l'usage de l'eau sont bien respectées. En ce début août, la France est touchée par une sécheresse inédite : 62 départements sont placés au niveau de gravité maximal limitant l'usage de l'eau. Le Haut-Rhin et le Bas-Rhin sont concernés depuis le 4 août.

Délation

C'est donc une première pour les agents des brigades vertes qui interviennent pour sensibiliser et surveiller la population et les élus quant à la bonne utilisation de l'eau. "Cela fait 30 ans que je travaille à la brigade verte, je n'ai jamais connu de situation comme ça", raconte Nicolas Krust. Leur charge de travail a beaucoup augmenté ces derniers jours. Il faut dire qu'au niveau crise, les restrictions sont nombreuses pour les particuliers :

  • interdiction de remplir sa piscine
  • interdiction de nettoyer son véhicule, son allée ou sa terrasse
  • interdiction d'arroser sa pelouse
  • interdiction d'arroser son jardin potager entre 8h et 20h

Pour les collectivités, il n'est pas possible de nettoyer les routes et les trottoirs, d'arroser les parterres de fleurs, les espaces verts ou les terrains de sport. 

Surtout, les brigades sont sollicitées par téléphone. La plupart du temps, c'est pour demander des précisions sur les règles en cours, car elles changent souvent. Les gens demandent s'ils ont le droit de faire telle ou telle chose. Mais parfois, certains n'hésitent pas à appeler pour dénoncer les agissements d'un voisin. "De nombreuses personnes nous appellent pour nous prévenir que leur voisin est en train de nettoyer sa terrasse ou d'arroser son jardin, ça reste fréquent."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité