Après une saison hivernale catastrophique, le Lac Blanc revit grâce à l'activité des VTT au Bike Park

La saison hivernale 2023-2024 a été catastrophique pour la station vosgienne. Le printemps, lui, s'annonce prometteur. À peine ouvert, le Bike Park, a été plébiscité par les mordus de terre, de bosses et de sensations fortes.

Devant le télésiège de la petite station vosgienne, cela fait plaisir à voir, la file s'allonge. Et pour cause, les remontées mécaniques ont tourné seulement deux fois durant la saison hivernale. Faute de neige et d'équipement spécifique. 

"Il ne faudrait pas que ça se répète. La difficulté qu'on a eue est plus liée à nos installations qui voilà qui ne sont pas optimisées. Il y a des ajustements à faire et on voit que certains de nos confrères ont ouvert 30 jours d'autres 76, pour moi, c'était juste deux" explique Patrice Perrin, directeur d'exploitation de la société des remontées mécaniques.

Renouveau

L'absence de neige a permis cependant une ouverture précoce de ce Bike Park, créé en 2007. Deux semaines d'avance sur le calendrier. "On se demandait s'il y aurait du monde ou pas, ça a pris d'un coup là. Les gens attendaient l'ouverture avec impatience et nous aussi d'ailleurs avec l'hiver catastrophique qu'on a eu. On a repris l'activité, c'est l'essentiel. On ouvre plutôt à partir de la mi-avril, là, on a réussi à anticiper parce que le terrain nous permettait de travailler les pistes prématurément et puis comme on a eu très peu d'activité durant l'hiver, on était disponible." 

Même son de cloches, à la billetterie. Longtemps en chômage partiel, les salariés retrouvent le sourire et du sens à leur métier. À l'instar de Loryane David. "Voir autant de monde, ça fait chaud au cœur. C'est un week-end de retrouvailles. On voit nos habitués, des gens qui viennent de temps en temps, d'autres qui prennent juste des informations. La communauté VTT se réveille". 

Sur les dix pistes, sous les casques, le plaisir est partagé. Certains sont venus de Suisse ou d'Allemagne se dégourdir les jambes."On vient du Jura bernois, on s'est organisé un week-end prolongé VTT.  Ah ça oui, ça fait du bien au moral, aux muscles, on revit". Les habitués aussi ont répondu à l'appel comme ce jeune Belge qui n'aurait raté ce jour pour rien au monde. "Ce début de saison, il fait du bien. Il y a le soleil, les télésièges. On a fait un peu de VTT cet hiver, mais sans les remontées mécaniques, c'est plus compliqué. Je suis passionné de vélo, la première fois que je suis venu ici, j'ai adoré, les pistes, les infrastructures. Je reviens chaque année, je recommande."

Un retour à la vie sportive et économique qui rassure l'exploitant de la station jusqu'à fin octobre. Sont ouverts également : la luge sur rail, la location d'e-bike, les VTT à assistance électrique, les parcours de randonnées et la restauration. 

En espérant que cette date ne correspondra pas une fois de plus à l'arrêt du télésiège pour plusieurs mois.