Colmar : affluence au guichet des cartes d'identité

© Maxppp Max ROSEREAU
© Maxppp Max ROSEREAU

Peu de communes sont déjà équipées de bornes biométriques. Dans le Haut-Rhin, Colmar en possède quatre, mais la ville n'avait pas imposé de rendez-vous pour déposer les dossiers. Des embouteillages ont donc été constatés en mairie depuis le mois d'avril. 

Par PhD

8h15 jeudi matin devant la mairie de Colmar, il y a déjà une dizaine de personnes devant la porte, il faut prendre son mal en patience. Les gens présents à cette heure matinale attendent l'ouverture du service de l'état-civil pour une seule chose : faire établir une carte nationale d'identité (CNI). Certains viennent même de loin car les services de leurs communes sont submergés par les demandes. Une jeune femme a fait le déplacement depuis Altkirch, une mère de famille vient même de Besançon, "Parce que sur Besançon, dit-elle, il y a un délai de deux mois, seulement pour prendre rendez-vous". 

Colmar est la seule ville équipée de stations biométriques à n'avoir pas encore instauré de rendez-vous pour déposer un dossier. Alors en pleine période estivale, l'équipe composée de cinq à sept fonctionnaires se retrouve débordée avec 60% de fréquentation en plus, soit une soixantaine de dossiers à traiter au quotidien. Pour éviter les trop longues files d'attente, la mairie vient de mettre en place un nouveau parcours avec une formule de précontrôle pour "éviter un rejet après une longue attente", précise Guy Dillmann, le chef du service état-civil de la ville.

Face à cette forte affluence, la commune a cependant décidé d'adopter le système de rendez-vous dès lundi. Sauf pour les Colmariens qui pourront voir leur demande traitée encore dans la journée. Ainsi, dès le 24 juillet, les dossiers pourront être traités trois matinées par semaine (lundi, mercredi et vendredi) à partir de 8h30.
Colmar : affluence au guichet des cartes d'identité
Peu de communes sont déjà équipées de bornes biométriques. Dans le Haut-Rhin, Colmar en possède quatre, mais la ville n'a pas imposé de rendez-vous pour déposer les dossiers. Des embouteillages ont donc été constatés en mairie depuis le mois d'avril.  - Naoufel El Khaouafi, Tassilo Holz


La réforme de la carte nationale d'identité est entrée en vigueur le 28 mars dans toute la France après une période de test en Bretagne et dans les Yvelines. La réforme s’inscrit dans le plan "Préfecture nouvelle génération". Il y a des avantages pour les administré avec des délais plus courts, un système de déterritorialisation (on peut faire ses démarches ailleurs que dans sa commune de résidence), ainsi qu'une plus grande sécurité du titre. En revanche, il faut se rendre dans une mairie équipée des fameuses de bornes biométriques. 59 mairies en disposent en Alsace, 32 dans le Bas-Rhin et 27 dans le Haut-Rhin.

10 000 personnes sont victimes d'usurpation d’identité en France chaque année. La nouvelle carte d'identité devrait être plus difficile à falsifier.

Sur le même sujet

Boris Ravignon (LR), invité de Dimanche en Politique

Près de chez vous

Les + Lus