Colmar : polémique autour du salon du chiot

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Lemiesle
Un chiot abandonné recueilli dans un refuge de la SPA.
Un chiot abandonné recueilli dans un refuge de la SPA. © Philippe Reidinger / Maxppp

Le salon du chiot annoncé les 11 et 12 décembre au Parc des expositions de Colmar ne fait pas que des heureux. Les associations de protection des animaux montent aux créneaux. Le maire de Colmar y va même de son post Facebook pour dénoncer un tel événement qu'il propose d'interdire.

Quelle place pour les salons de vente de chiots, chiens ou chats ? A quelques jours de l'événement, le salon du chiot de Colmar des 11 et 12 décembre fait l'objet d'attaques en règle et de réactions indignées. 

A commencer par le maire de Colmar, Eric Straumann. Dans un post rageur, sur sa page Facebook, celui-ci dénonce ces ventes scandaleuses où les chiots sont traités comme des jouets (voir la publication ci-dessous). Il va jusqu'à proposer l'interdiction de la vente en foire d'animaux de compagnie.

Les commentaires sont unanimes pour saluer cette initiative.

 

 Du côté de la SPA, on s'en doute, on ne soutient pas non plus ce genre de manifestations. "C'est quelque chose de très problématique parce les gens dans ces salons veulent un chiot et ils sont confrontés à plein de tentations. Ils font des achats coup de tête et après, malheureusement, on en paie les pots cassés", déplore Mélanie Paulus, salariée polyvalente à la SPA de Colmar. Les refuges, et celui de Colmar ne fait pas exception, sont en effet submergés par un flot incessant d'animaux abandonnés. Quelque 100.000 bêtes sont délaissés par leur propriétaire en France chaque année.

"Une fois que le chiot grandit, des problématiques se mettent en place. Les propriétaires ne veulent pas forcément prendre le temps de les gérer et nous après on se retrouve avec des nouveaux chiens abandonnés", explique Mélanie qui dénonce par ailleurs les conditions dans lesquelles les animaux sont exposés. "C'est comme si on allait au marché acheter son chiot, ils sont dans des cages. Au niveau des conditions, on n'est pas d'accord non plus".

L'avenir des salons de vente d'animaux de compagnie semble compromis. La loi contre la maltraitance animale, adoptée le 18 novembre dernier dans le but de lutter contre les achats impulsifs et abandons d'animaux de compagnie, signe la fin de la vente de chats et de chiens dans les animaleries en 2024.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.