Cet article date de plus de 4 ans

L'école bilingue ABCM d'Ingersheim victime de son succès

Avec sa pédagogie inspirée de la méthode Montessori, l'école bilingue ABCM d'Ingersheim séduit de plus en plus de parents. Mais cet établissement privé est installé dans des locaux trop étroits et ne peut faire face à la demande. L'école pourrait déménager. 
Il y a vingt cinq ans, l'école bilingue ABCM ne comprenait qu'une une seule classe. Elle accueille à présent cent soixante dix élèves, de la maternelle au cm2. Ces écoliers sont désormais à l'étroit dans des locaux inadaptés, à tel point que les petits font la sieste dans la cuisine, alors il est devenu impossible d'accueillir de nouveaux élèves malgré la demande. "En maternelle on avait quatre classes et on a fermé une classe parce que les locaux sont trop étroits. Ca fait trois ans de suite qu'on me demande s'il y a de la place et je suis encore obligée de dire non", confirme Sonia Lefèvre, la directrice de l'école élémentaire bilingue ABCM
durée de la vidéo: 01 min 47
L'école bilingue ABCM d'Ingersheim victime de son succès


Autre difficulté toute nouvelle : la nécessaire mise en conformité du bail car pendant des années, l'école a occupé gracieusement les locaux et aujourd'hui, le nouveau maire réclame un loyer. Une parent d'élève de l'association gestionnaire de l'école explique qu'il faudra mettre les parents à contribution. Si l'entente entre les responsables de l'école et la municipalité reste cordiale, il ne sera pas question pour le maire de transiger. "On ne peut pas mettre à disposition, comme ça pour rien, un lieu communal", affirme l'élu. D'autant que 75% des élèves de cette école privée ne résident pas à Ingersheim. Les positions semblent irréconcialibles alors l'ABCM parle de déménager. Les responsables sont en recherche active de nouveaux locaux dans une autre commune.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société