Haut-Rhin : pour financer la restauration de la synagogue de Guebwiller, la Fondation du patrimoine lance un appel aux dons

Publié le
Écrit par Judith Jung .

Construite en 1870, la synagogue de Guebwiller a été saccagée durant la Seconde Guerre mondiale. Un chantier de restauration de grande ampleur vient de démarrer. Pour en financer une partie, la Fondation du patrimoine lance un appel aux dons.

Rafraîchir et embellir la synagogue de Guebwiller (Haut-Rhin), tel est l'objectif du chantier débuté au mois de mars. Les travaux comprennent la restauration des pierres de taille, des enduits à la chaux, la reprise de la zinguerie, la réparation des vitraux, le réaménagement de la cour ainsi que l’installation d’un nouveau portail.

Ce chantier de six mois s'élève à 257.000 euros pour lequel la Fondation du patrimoine appelle aux dons. "Nous soutenons le projet car nous voulons sauver cette synagogue et donner de l'attractivité à la ville" explique Véronique Keiff, déléguée régionale de la fondation qui compte récolter 20.000 euros.

Pour la ville de Guebwiller, cette restauration s'inscrit dans un projet global de revalorisation du cœur de ville où se trouve la mairie, le nouveau cinéma et bientôt une grande aire de jeu et une brasserie. Pour le maire Francis Kleitz, ce chantier est vital. "L'allée sera piétonne et fera le lien entre l'axe commerçant et l'axe de circulation principale. Nous voulons que la synagogue soit un vrai lieu de culture ouvert à tous". 

La Ville de Guebwiller a lancé ce chantier en partenariat avec le Consistoire du Haut-Rhin dont le responsable, Bernard Antmann, souligne l'importance de la synagogue qui "comptait jusqu'à 300 âmes dans les années 1870".

Construite à partir de mars 1870, ce monument a remplacé un édifice devenu trop petit. Elle sera saccagée par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Seul le mobilier a pu être sauvé par les habitants.

En 1957, la synagogue bénéficie d’une première restauration et sera dès 1984 protégée, en étant inscrite au titre des Monuments Historiques. Ces dernières années, elle était fermée faute de pratiquants.  La restauration intérieure de l’édifice fera l’objet d’une tranche ultérieure.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité