JO de Paris 2024 : voici comment se prépare l'armée face aux risques d'attentats

Plus sur le thème :

À l'approche des Jeux olympiques, le régiment de marche du Tchad a réalisé ce jeudi 13 juin une opération de sécurisation attentat à Meyenheim (Haut-Rhin). Plusieurs situations ont été travaillées, de l'attaque au couteau à la tuerie de masse.

Le régiment de marche du Tchad a réalisé ce jeudi une opération en situation fictive d'attentat à Meyenheim (Haut-Rhin). Il s'agit de leur dernière répétition avant le départ pour Paris et les Jeux olympiques. L'objectif est de se préparer à toutes les formes d'attaques qui pourraient survenir durant l'évènement.

De l'agression au couteau isolée à la tuerie de masse, différentes situations ont été revues par les 150 professionnels mobilisés. "Ce sont des incidents que notre pays a malheureusement connus récemment. Ils nécessitent d’être régulièrement répétés pour être prêt le jour J", explique le lieutenant colonel Philippe, chef du bureau opération instruction.

Se coordonner avec les forces de sécurité intérieure

Durant l'opération, les militaires du régiment ont dû travailler en collaboration avec des pompiers du SIS 68 et des gendarmes du PSIG (peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie). Le dispositif se veut similaire aux vraies interventions. "Ça va du soldat qui va être en contact avec la police ou gendarmerie jusqu’au capitaine qui se coordonne avec la partie haute du commandement des opérations". 

On espère toujours que ce type d'évènement ne se produise pas, mais si c'est le cas, on doit être le plus préparé

Sergent Alexis, chef de groupe du régiment de marche du Tchad

Ces forces de sécurité intérieure sont les responsables des opérations en cas d'incident. Les militaires du régiment doivent, eux, prodiguer les premiers secours, assurer un périmètre de sécurité et veiller au bon déroulement de l'opération. Coordination et entente sont donc de rigueur pour un tel exercice. "On n'a pas l'habitude de travailler avec les gendarmes et les pompiers. On espère toujours que ce type d'évènement ne se produise pas, mais si c'est le cas, on doit être le plus préparé", témoigne le sergent Alexis, chef de groupe du régiment de marche du Tchad.

90 % du régiment alsacien sera mobilisé cet été pour assurer la sécurité des Jeux olympiques et paralympiques. Ils se déploieront aux abords des enceintes sportives et des transports en commun. Au total, ce sont plus de 20 000 soldats qui seront déployés en région parisienne cet été.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité