A Mulhouse, la grève se poursuit sur le réseau de transports Soléa et affecte la circulation de plusieurs lignes de bus

Un mouvement social perturbe la compagnie de transports de l'agglomération mulhousienne Soléa depuis dix jours. Ce lundi, l'intersyndicale appelle à manifester devant le tribunal. La direction annonce des perturbations sur certaines lignes de bus tout le début de matinée.
Plusieurs débrayages perturbent le réseau Solea depuis le début du mois de septembre. En jeu pour les syndicats : revalorisation des salaires et amélioration des conditions de travail.
Plusieurs débrayages perturbent le réseau Solea depuis le début du mois de septembre. En jeu pour les syndicats : revalorisation des salaires et amélioration des conditions de travail. © Darek Szuster/L'Alsace/MaxPPP

C'est un conflit qui s'enlise et ne semble pour l'instant pas trouver d'issue : depuis le début du mois de septembre, les syndicats du réseau de transports mulhousien Soléa ont entamé un mouvement de grève pour réclamer une revalorisation de leurs salaires et de meilleures conditions de travail. Ce lundi, un nouveau débrayage va perturber la circulation de certaines lignes de bus : la direction précise que seules les lignes C4, C6 et C7 devraient être touchées, avec un "impact modéré", et ce jusqu'à 8h30 seulement.

De son côté, l'intersyndicale tire un "bilan plutôt positif" des dix premiers jours du mouvement, ave "70 grévistes en moyenne en débrayage à chacune des journées et 100 grévistes pour la journée de vendredi (10 septembre)". La direction a souhaité rencontrer les syndicats jeudi 9 septembre, mais séparément, ce qu'ils ont refusé, laissant à ce jour les négociations au point mort.

Manifestation devant le tribunal

L'intersyndicale appelle ce lundi 13 septembre à un rassemblement devant le palais de justice de Mulhouse, à 9h 30, pour dénoncer les poursuites engagées par Soléa à l'encontre de Force ouvrière et la CGT pour des préavis de grève estimés caduques. De quoi tendre plus encore les relations, l'intersyndicale prévient n'avoir "nullement l'intention de relâcher la pression et s'organise pour intensifier le mouvement".

La journée de mardi 14 septembre devrait à son tour subit des perturbations, précisées dans la journée de lundi, annonce la direction.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie grève social