Mulhouse : l’Institut de formation aux métiers de la santé ouvre pour la première fois ses portes au public

Les métiers d’aide-soignant, d’infirmier, d’ergothérapeute, de masseur-kinésithérapeute et de psychomotriciens vous intéressent ? Le vendredi 4 mars, l'institut de formation aux métiers de la santé du Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace organise pour la première fois une journée portes ouvertes.

L'institut de formation aux métiers de la santé (IFMS) du GHRMSA Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace) ouvre ses portes au public, pour la première fois de son histoire, vendredi 4 mars.

Cette journée porte ouverte s’adresse aux collégiens et lycéens intéressés par les cinq formations dispensées par l’établissement, mais aussi à tous ceux qui cherchent une voie de reconversion ou encore aux professionnels de santé souhaitant se perfectionner.

L’IFMS mulhousien fait partie des dix instituts proposant ce genre de formation en Alsace. Les autres (basés à Colmar, Strasbourg, Rouffach ou Erstein) organisent habituellement des journées portes ouvertes. L’école de Mulhouse attendait la rénovation de ses locaux pour le faire à son tour. C’est désormais chose faite.

C’est à la fois pour répondre à leurs attentes et pour leur montrer comment on travaille. Nous n’avons pas de manques de candidatures mais nous trouvons important d’informer sur les conditions de formation, cela permet à chacun de mieux se projeter.

Franck Trauscheid

Directeur adjoint de l'IFMS

Depuis deux ans, plusieurs salles de cours et salles de pratiques ont été remises à neuf. Les travaux se poursuivent jusqu’en 2024. Mais d’ores et déjà, ce vendredi 4 mars de 16h à 20h, les personnes intéressées pourront visiter les locaux et échanger avec une trentaine d’étudiants.

Laissez-vous guider par Emma Garny, étudiante infirmière en 3ème année

Emma Garny sera présente vendredi 4 mars pour guider les visiteurs dans les locaux de l'IFMS de Mulhouse.

Emma nous apprend qu’il y aura trois ateliers différents :

  • L’atelier pansement, avec des pansements simples qu’on peut faire en service.
  • L’atelier prise de sang : des étudiants de 2ème année montrent les bases de l’hygiène sur de faux bras. Les futurs étudiants pourront manipuler le matériel.
  • L’atelier lavage des mains : pour découvrir les 7 étapes importantes du lavage. Emma  précise qu’il y aura des « boites à coucou avec lumière infrarouge » pour visualiser les bactéries si le lavage est mal fait. "Grâce à ce système, on voit comment on a lavé nos mains.  On n’utilise pas ce système en service, mais c’est un bon outil d’apprentissage."

Comme Emma, une trentaine d’étudiants infirmiers et aides-soignants de 2e et 3e année seront présents aux côté des formateurs et de la direction de l’IFMS.

Dix places supplémentaires pour la promotion 2022

Pour la prochaine rentrée, 165 places sont ouvertes pour les étudiants en première année. C’est dix de plus que les années précédentes. En tout, l’IFMS accueille 800 étudiants. Cette journée porte ouverte est particulièrement intéressante pour les futurs bacheliers puisque depuis 2019 et la mise en place de Parcoursup, le concours d’entrée a disparu (cela ne concerne pas les candidats aux reconversions, qui eux passent toujours le concours). Avant, les lycéens se soumettaient à un oral, et depuis la naissance de la plateforme, le recrutement est différent, la sélection se fait uniquement sur dossier.

Vendredi 4 mars, les jeunes pourront donc discuter avec les étudiants et les formateurs. Une salle sera même dédiée à Parcoursup. On leur expliquera comment rédiger leurs lettres de motivation et on leur donnera tous les conseils pour remplir leur dossier.

Premier employeur du Haut-Rhin

Avec plus de 6.000 professionnels de santé, le GHRMSA est le premier employeur public du Haut-Rhin et l’un des plus grands centres hospitaliers de France. L’établissement compte neuf sites hospitaliers dans le Sud-Alsace : les hôpitaux d’Altkirch et de Thann, les hôpitaux du Hasenrain et Emile Muller à Mulhouse, les Ehpad de Bitschwiller-lès-Thann et Rixheim, l’hôpital gériatrique de Cernay et de Sierentz, et l’hôpital de St Louis (pôle public). De nombreux postes sont à pourvoir. 

Pour exemple, sur un effectif cible de 1400 infirmiers, le groupement hospitalier avait au 31 décembre 2021, 58 postes vacants d’infirmiers. A cela se rajoutent 22 infirmiers suspendus (car en non-conformité avec l’obligation vaccinale). Les besoins concernent également les autres métiers de soignants dont les formations sont dispensées à l’IFMS : aides-soignants, ergothérapeutes, psychomotriciens et kinésithérapeutes.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité