Cet article date de plus de 3 ans

Le tube de l'été sera-t-il alsacien avec "Scarlatine"?

Mais qui se cache derrière Scarlatine? Un jeune Mulhousien nommé Pierre Walch. Sous la houlette du label Mediapop, il vient de sortir 4 titres dont "Transparent", le premier single. Le futur tube de l'été 100% alsacien? 
Des chansons qui dormaient dans un tiroir... Un musicien (Arnaud Dieterlen) et un éditeur de musique (Philippe Schweyer) qui ne parvenaient pas à trouver la voix qui chanteraient leurs textes... Et puis la perle rare est arrivée en 2015. "Scarlatine" est née avec le chanteur mulhousien Pierre Walch. Grâce au label Mediapop (mulhousien aussi), il vient de sortir un maxi de 4 titres dont "Transparent" est le premier extrait.  


Une musique qui rappelle les années 50, une ambiance un brin absurde, un style frais et entraînant. "Scarlatine" a mis plus de 15 ans avant de voir le jour. En 2003, Arnaud Dieterlen est en tournée avec Alain Bashung quand il rencontre Philippe Schweyer, journaliste. L'un compose, l'autre écrit des textes. Des chansons naissent. Puis rien.

Difficile de trouver la pépite qui pourra donner vie à leurs mélodies : "Dans les petits jeunes rencontrés à Mulhouse, personne ne faisait l'affaire. Puis en voyant Pierre Walch chanter, on a eu du haut-niveau", se souviennent les deux compères. Mais rien n'était gagné puisque le Mulhousien a hésité avant de signer avec le label Mediapop : "Chanter en français, c'était un défi. C'était comme un rôle, il fallait que je m'identifie au personnage qui habite ces chansons, c'était presque comme un travail d'acteur", avoue le jeune musicien.  

A la rédaction de France 3, on est tombé sous le charme des mélodies de "Scarlatine". Et on espère que leur tube sera tout... sauf "transparent" !


Un reportage de Géraldine Dreyer et Nicolas Meyer


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture sorties et loisirs